Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

abonné

Le Ribouldingue au coeur des abats

Isabel Gutierrez

Sujets relatifs :

,
La cuisine des produits tripiers fait à nouveau recette. Le Ribouldingue, petit restaurant parisien, revisite les codes et rassure une clientèle en quête de sensations.

alade de groins de cochon, salade de tétine de vache poêlée croquante, cervelle d'agneau meunière, la carte du Ribouldingue (Paris Ve), néobistrot mené par le chef Claver Dosseh et Nadège Varigny, deux anciens d'Yves Camdeborde, affiche clairement son goût pour les recettes tripières. Cela lui a valu une bonne couverture médiatique à son ouverture, il y a sept mois, et une montée en puissance régulière de sa fréquentation.

Le Ribouldingue assure une vingtaine de couverts à midi et une quarantaine le soir. Le restaurant, qui participe à la sixième édition du Mois des produits tripiers organisé par la CNTF (1) au mois de novembre, prouve que ces produits anciens et goûteux peuvent très bien s'intégrer à une carte ou composer un thème promotionnel. À condition de respecter certaines règles. L'approvisionnement doit être impeccable et confié à un[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Le Buerehiesel ne renie pas ses étoiles

Le Buerehiesel ne renie pas ses étoiles

Après avoir abandonné ses étoiles Michelin, Éric Westermann relance le Buerehiesel à Strasbourg, dans une formule plus économique, sans renoncer aux fournisseurs ni aux produits historiques de la maison. La carte est renouvelée à 90 %.Il faut un[…]

01/05/2007 | Solutions
Les goûters d'anniversaire chez Villazur

Les goûters d'anniversaire chez Villazur

RESTAURANT 3 ÉTOILES dans une école cannoise

RESTAURANT 3 ÉTOILES dans une école cannoise

Thierry Chelle défend la fourme d'Ambert

Thierry Chelle défend la fourme d'Ambert

Plus d'articles