informations et solutions pour restauration collective commerciale et snacking

espace

abonné

Le Nano, entre « fast-good » et galerie d'art

Publié le par

| | | |

Ora Ïto a repensé le concept de cantine. Celui que l'on surnomme le créateur iconoclaste vient d'ouvrir, à Paris, le restaurant le Nano (70 m² et 40 places), à mi-chemin entre un « fast-good » et une galerie d'art. La restauration a été élaborée avec le chef Olivier Chaput, qui a mis au point une offre de 25 unités salées et sucrées, réalisées avec des produits ultrafrais. Ses voyages sont sa source d'inspiration : coquillettes roquefort-poire, régressives et audacieuses ; tagliatelles de courgettes à cru et saumon fumé, mélange acidulé...

 

Un ensemble de petites portions colorées à choisir, selon son appétit et ses envies (et son budget), comme des pixels de saveurs à assembler à sa convenance. Pour Ora Ïto, la cantine contemporaine doit faire du restaurant une expérience mettant en éveil tous les sens, alliant esthétique culinaire et atmosphère « arty ». Côté décor, le designer a misé sur une atmosphère sensorielle, alliant la chaleur du bois et la texture ouatée de la feutrine. Au mur, une création unique s'expose, réalisée en bois de chêne, représentant une vague de pixels.

Le Nano, 14, rue Bachaumont 75002 Paris

Donnez votre avis

 

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus