informations et solutions pour restauration collective commerciale et snacking

espace

abonné

Le Michelin 2011 ne consacre pas de nouvel établissement trois étoiles

Publié le par

|

Ceux qui aiment les rumeurs et se délectent des bruits de couloirs seront satisfaits. Comme « on le disait », il n’y a pas de nouvel établissement trois étoiles dans l’édition 2011 du Guide Michelin France. Une première depuis 19 ans.

Pas de candidat français sur le podium du Bocuse d’Or à Lyon en janvier dernier non plus… De là à dire que la gastronomie française ne se porte pas très bien, certains franchiront le pas rapidement. Mais est-ce vraiment fondé ? La cuisine française bouge, évolue, s’ouvre. Elle n’est plus seule en quête d’excellence. Il lui faut juste apprendre à compter avec le reste du monde. Mais pour beaucoup de professionnels, c’est déjà chose faite. Et à l’heure de l’internationalisation, cela n’a rien d’étonnant.  

 

Les résultats du Michelin 2011


L’édition 2011 compte 571 tables étoilées dont désormais 25 établissements trois étoiles avec la perte de la 3e étoile pour Michel Trama à Puymirol (47). Du côté des deux étoiles, on compte 76 établissements dont cinq nouveaux. Trois d’entre eux sont situés dans la capitale : Jean-François Piège (7e), l’Atelier de Joël Robuchon-Etoile (8e), et Passage 53 (2e), où officie le chef Shinichi Sato qui avait obtenu sa première étoile l’an dernier. Les deux autres récompensés sont Villa Archange au Cannet (06) avec le chef Bruno Oger et Thierry Drapeau Logis de la Chabotterie à Saint-Sulpice-le-Verdon (85).

Dans la catégorie une étoile, on recense désormais 470 établissements dont 46 nouveaux. On peut citer Takao Takano à Lyon, le Sensing à Paris (6e), Les Ambassadeurs à Paris (8e), La nouvelle maison de Marc Veyrat à Veyrier-du-Lac (74), Le château les Crayères à Reims (51)…
Du côté des suppressions, quatre établissements sont passés de deux étoiles à une étoile : Le Bateau ivre à Courchevel 1850 (73), la Maison Bru à Eygalières (13), la Bastide Saint Antoine à Grasse (06) et les Pyrénées à Saint-Jean-Pied-de-Port (64). Et 33 établissements ont perdu une étoile.

 

Une floraison de Bib Gourmand

 

L’édition 2011 consacre 117 nouveaux restaurants Bib Gourmand, soit 601 au total. Sans doute un signe des temps. Cette catégorie d’établissement  est en phase avec  les évolutions des habitudes de consommation et la recherche par les clients d’une prestation de bon rapport qualité/prix. Rappelons que ces établissements proposent un menu complet à moins de 29 euros en province et de 35 euros à Paris. Créée en 1997, cette catégorie est très appréciée. D’ailleurs, pour faire encore mieux connaître ces tables, Michelin organise le Printemps du guide Michelin du 21 mars au 21 juin. Durant trois mois, 1000 restaurateurs sélectionnés dans le guide Michelin France 2011 proposent aux clients détenteurs du pass privilège inséré dans le guide des offres exclusives et notamment des prix spéciaux.

 

Donnez votre avis

 

Vos événements et formations

02 avril 2019

Restauration & Santé

Paris

Tous les événements et formations

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus