Le meilleur été du hors-foyer depuis 2019, selon NPD Group

YANNICK NODIN
Le meilleur été du hors-foyer depuis 2019, selon NPD Group

The NPD Group, qui a récemment fusionné avec IRI, vient de publier un point sur la saison estivale, la meilleure depuis 2019. Par comparaison avec juin et juillet 2021, les visites dans les établissements de RHD ont progressé de +11 % et les dépenses de +17 %. Toutefois, ces résultats restent inférieurs en visites (-13 %) et en dépenses (-10 %) aux performances de 2019, pour le total du secteur. « La crise sanitaire a entraîné une mutation profonde des habitudes de consommation des Français, souligne Maria Bertoch, experte foodservice au sein de The NPD Group. Par exemple, l’instauration du télétravail, qui était totalement absent des radars en 2019, a limité les opportunités de visites en établissements, comme les déjeuners d’affaires ou les repas pris lors des déplacements professionnels. D’autre part, on voit que la vente à emporter s’est installée dans les habitudes de consommation, malgré la levée des restrictions. »


Dans ces volumes encore au global sous les niveaux pré-crise sanitaire, la restauration rapide a tiré son épingle du jeu, retrouvant une fréquentation à la hauteur de 2019, et même une croissance en valeur de 5 % sur juin et juillet. De leur côté, la restauration à table, la restauration collective et le segment des transports et lieux de loisirs affichent toujours un retard de 20 % en visites par rapport aux performances de 2019. Effet domino pointé par NPD : cette baisse de fréquentation se répercute sur les dépenses dans les différents segments.

Des formats prisés

En termes de fréquentation, les établissements qui vendent des burgers ont affiché cet été les meilleures performances en restauration rapide, avec une progression supérieure à + 10% en visites par rapport à 2019. Côté dynamisme, les cafés/bars/brasseries sont parmi ceux qui se sont rétablis plus vite en restauration à table, permettant cette reconnexion à la convivialité du restaurant, et à la clé une fréquentation qui repart, à -15 % en visites toutefois par rapport à 2019. Des performances en partie freinées, surtout le soir, par les difficultés de recrutement dans les établissements. A noter aussi, le retour en force des 50 ans et plus sur le marché. Cette tranche d’âge affiche une croissance de + 30% en juin et juillet 2022 par comparaison avec l’année dernière en restauration commerciale. La vaccination et la levée des restrictions ont certainement contribué à ce que ce groupe d’âge retrouve le chemin des restaurants.

NPD Group relève également une autre tendance, celle de mois de juin et juillet 2022 qui reviennent peu à peu sur des fonctionnements « normaux » entre les différents canaux de vente, puisque la livraison et le drive baissent au sein de la restauration commerciale, par comparaison avec 2021, au profit de la consommation en restaurant. Toutefois, leurs performances restent toujours bien supérieures aux niveaux de 2019 souligne NPD Group.



Nous vous recommandons

Menu prestige veut mettre en lien grands restaurants et clients potentiels

Menu prestige veut mettre en lien grands restaurants et clients potentiels

Le consultant en marketing digital et spécialiste de la restauration Pascal Lanot lance une plateforme qui propose des menus exclusifs tout compris dans des établissements de renom.Dissiper les craintes de ceux qui n’osent pas sauter le...

Delphine Tusseau, Memphis: « Nous sommes en train d’assainir et de stabiliser le réseau »

Interview

Delphine Tusseau, Memphis: « Nous sommes en train d’assainir et de stabiliser le réseau »

Laurent Delafontaine: "2022 aura été très contrastée, entre very healthy et ultra-protéiné"

Interview

Laurent Delafontaine: "2022 aura été très contrastée, entre very healthy et ultra-protéiné"

Bioburger, à l’écoute du terrain

Interview

Bioburger, à l’écoute du terrain

Plus d'articles