Le Louis XV et Le Cinq remportent un troisième macaron

Patricia Cecconello
L'édition 2003 du guide rouge Michelin couronne le talent de Philippe Legendre, chef du restaurant gastronomique de l'Hôtel George V (Paris 8°) et de Franck Cerruti, chef du restaurant de l'Hôtel de Paris (Monaco).

Philippe Legendre, chef du  restaurant le Cinq ( Hôtel Four Seasons - George V) a dirigé les cuisines de Taillevent (trois macarons depuis 1973) de 1990 à 1999. En décembre 1999, il a pris en charge la restauration du Cinq et obtenu un premier macaron dès mars 2000, puis un second en 2001.
Quant à Franck Cerruti, il a participé à l'ouverture du Louis XV, aux côtés d'Alain Ducasse, en 1987. De 1989 à 1996, il s'est installé à son compte avant de reprendre les rênes du restaurant, alors triple étoilé, lorsque Alain Ducasse a ouvert son établissement, avenue Raymond Poincaré (Paris 16°). Le Louis XV avait perdu sa troisième étoile en 2001. Alain Ducasse, qui dirige depuis septembre 2002, le restaurant Plaza Athénée (Paris 8°), cumule donc, à nouveau, six étoiles.
Par ailleurs, trois restaurants sont promus dans la catégorie des deux macarons : Hélène Darroze (Paris 6°), La Madeleine à Sens (89), qui a pour chef Patrick Gauthier, et Michel Sarran à Toulouse (31). En revanche, deux établissements perdent deux macarons d'un coup. Il s'agit de l'Astor (Hôtel Astor, Paris 8°) et de l'Auberge de la Galupe (Urt, 64) qui vient de changer de propriétaire. Trois autres enseignes sont rétrogradées de deux à une étoile,  Les Ambassadeurs  (hôtel Crillon, Paris 8°), piloté par Dominique Bouchet, Gérard Besson (Paris,1er) et Faugeron (Paris, 16°).
Par ailleurs, vingt-quatre établissements obtiennent leur première étoile dont Le Chamarré (Paris, 7°), Le Trou Gascon (Paris,12°), La Table (Paris, 16°) et le Camélia (Bougival,78). Trente-huit autres perdent leur unique étoile dont Maxence (Paris, 6°), Ghislaine Arabian (Paris, 16°) en raison du départ de son chef, Port-Alma (Paris,16°) et le Timgad (17°).

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

DérogConso : un service pour les professionnels confrontés aux modifications temporaires de recettes et dérogation d’étiquetage

DérogConso : un service pour les professionnels confrontés aux modifications temporaires de recettes et dérogation d’étiquetage

Face aux difficultés d’approvisionnements de produits alimentaires, liées à la crise en Ukraine, la DGCCRF lance un service permettant aux professionnels d’effectuer une demande de modification temporaire de recettes et de dérogation...

Brasseurs de France sonne l’alerte face à la hausse des coûts de production

Brasseurs de France sonne l’alerte face à la hausse des coûts de production

La Maison Louis Jadot s'engage pour la restauration

La Maison Louis Jadot s'engage pour la restauration

 Guerre en Ukraine et dérogations d’étiquetage

Guerre en Ukraine et dérogations d’étiquetage

Plus d'articles