Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Le groupe Loiseau vise l'équilibre en 2005

La rédaction de Néorestauration
Avec un chiffre d'affaires en recul de 3,34 %, le groupe Loiseau a néanmoins réduit sa perte grâce à ses efforts de gestion. Afin de dynamiser ses résultats, il vient de céder son restaurant Tante Jeanne.

Le groupe Loiseau affiche, en 2004, un chiffre d'affaires global de 7 981 K€ contre 8 260 K€, en 2003. Ce recul du chiffre d'affaires a pour origine la diminution des activités de conseil, notamment pour les contrats conclus intuitu personnae par Bernard Loiseau, et le déficit du restaurant Tante Jeanne (Paris, 17e).

La maison mère de Saulieu représente 59 % du volume d'affaires tandis que la part des trois restaurants parisiens s'élève à 37 %. Tante Louise, avec un chiffre d'affaires de 1 M€, et Tante Marguerite, avec un chiffre d'affaires de 1,31 M€, ont réalisé des performances comparables à celles de 2003. En revanche, Tante Jeanne qui accusait une baisse d'activité de 15 % a été cédé à M. Gablin qui exploite depuis le 1er juillet une brasserie sous l'enseigne Café Séraphin. Le groupe envisage de créer un autre restaurant parisien en fonction des opportunités du marché.

Parallèlement, les efforts de rationalisation des coûts, conduits par Isabelle Proust, directrice financière ont permis de réduire la perte d'exploitation. Le résultat d'exploitation passe à - 215 K€ contre - 567 K€ en 2003. Le taux de marge brute a progressé quant à lui de 1,6 point, toutes activités confondues.

Le pôle hôtellerie confirme son rôle de centre de profit avec une augmentation du chiffre d'affaires de 9,5 %, lié à l'allongement des séjours, grâce au spa et  à la piscine et au développement des forfaits.

En dépit d'une conjoncture délicate, le restaurant gastronomique affiche une bonne tenue. En effet, le Relais & Châteaux a fermé pendant un mois en janvier et 1,5 jour par semaine pendant la saison d'hiver, pour la première fois. Néanmoins, l'activité restauration a augmenté de 10 %.

Dominique Loiseau, PDG, table sur le dynamisme de son équipe pour conforter le redressement du groupe. Bernard Closel (ex-Société du Louvre) vient de prendre la direction de la restauration, Hubert Couilloud ayant quitté ses fonctions en février dernier.

« Nous comptons poursuivre la rationalisation de la gestion et renforcer nos initiatives en matière commerciale», précise Dominique Loiseau, « par ailleurs, nous mènerons des actions de communication ciblées, en France mais aussi à l'étranger », précise-t-elle.

pcecconello@neorestauration.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Live et replay
CONGRÈS RHD

Quel modèle de restauration à l’horizon 2022

Nous vous recommandons

  Brasseurs de France et FNB : « Notre filière est sacrifiée »

Brasseurs de France et FNB : « Notre filière est sacrifiée »

« Nous, brasseurs, producteurs, grossistes en boissons, artisans, TPE, PME ou ETI, dépendants des cafés, hôtels, restaurants et de l’évènementiel, ne pouvons plus travailler !" En[…]

La marque Kiri a réduit sa liste d’ingrédients

La marque Kiri a réduit sa liste d’ingrédients

Saison 2021 : ZooParc de Beauval recrute

Saison 2021 : ZooParc de Beauval recrute

Fidme offre aux commerces jusqu’à 10 points de vente sa solution de fidélisation

Fidme offre aux commerces jusqu’à 10 points de vente sa solution de fidélisation

Plus d'articles