Le groupe Accor solidaire du club TVA

La rédaction de Néorestauration
Par la voix de Jean-Claude Luttmann, conseiller du directoire, le groupe Accor s'est déclaré solidaire de l'action engagée par le club TVA, et estime indispensable une redistribution de la baisse du taux.

Le groupe Accor n'était pas encore officiellement intervenu dans la campagne menée par le club TVA et par les organisations professionnelles. C'est désormais chose faire depuis la conférence de presse organisée le 21 janvier par Jacques Borel, pour annoncer officiellement la transmission à Bruxelles du mémorandum du gouvernement français et pour rappeler les engagements de la profession contenus dans le document.

"Nous sommes solidaires de l'action orchestrée par Jacques Borel et soutenue par l'UMIH, et solidaires également de leurs engagements", a déclaré Jean-Claude Luttmann lors de cette conférence, pour qui la "redistribution (de la marge dégagée par la baisse du taux) est indispensable". Plus globalement, M. Luttmann estime nécessaire d'alléger toutes les charges supportées par la restauration.

Le conseiller du directoire d'Accor a révélé également avoir rencontré Frits Bolkestein en novembre 2002. Le commissaire européen au marché intérieur lui a indiqué à cette occasion qu'il était tout à fait favorable à la demande française, et qu'il pensait que la Commission allait donner un avis favorable. D'autre part, lors du 1 er Forum sur le tourisme européen, tenu en décembre 2002, Jean-Marc Espalioux , président du directoire d'Accor, a rencontré Erkki Likkannen, le commissaire en charge des entreprises et de la société de l'information. Celui-ci lui a tenu des propos comparables, selon M. Luttmann, présent à cet entretien. Toutefois, ajoute-t-il, l'un comme l'autre ont souligné que la décision finale appartenait au Conseil de l'Union européenne, et qu'un vote unanime des états-membres serait nécessaire.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

DérogConso : un service pour les professionnels confrontés aux modifications temporaires de recettes et dérogation d’étiquetage

DérogConso : un service pour les professionnels confrontés aux modifications temporaires de recettes et dérogation d’étiquetage

Face aux difficultés d’approvisionnements de produits alimentaires, liées à la crise en Ukraine, la DGCCRF lance un service permettant aux professionnels d’effectuer une demande de modification temporaire de recettes et de dérogation...

Brasseurs de France sonne l’alerte face à la hausse des coûts de production

Brasseurs de France sonne l’alerte face à la hausse des coûts de production

La Maison Louis Jadot s'engage pour la restauration

La Maison Louis Jadot s'engage pour la restauration

 Guerre en Ukraine et dérogations d’étiquetage

Guerre en Ukraine et dérogations d’étiquetage

Plus d'articles