Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Le Gossip Art Café conjugue le déjeuner casablancais au féminin

MERYEM MANAR
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le Gossip Art Café conjugue le déjeuner casablancais au féminin

© DR

Un décor branché ultraféminin, des plats gourmands et légers, des expositions artistiques... Le Gossip Art Café, ouvert en 2011 à Casablanca, n'a pas tardé à séduire la clientèle féminine marocaine.

Ici, on chuchote, on jase, on rit... Dans une ambiance new-yorkaise immaculée, ponctuée de meubles contemporains, d'ardoise fuchsia et

La tendance

Un restaurant light et un salon de thé artistique pour une clientèle féminine branchée

Les principes

  • Des produits frais issus du marché
  • Des plats légers et savoureux
  • Des expositions temporaires d'artistes
  • Un décor féminin inspiré des téléfilms américains

Les chiffres

  • 150 000 € de chiffre d'affaires
  • 40 couverts par jour 9
  • 0 m2 de surface, dont 20 m2 de cuisine
  • 6 employés
d'orchidées roses disposées sur les tables, les femmes sont invitées à se retrouver entre amies, un peu à l'image des héroïnes de la série télévisée Sex and the city. Au mur, une silhouette féminine et un point d'exclamation viennent parfaire le décor sophistiqué du lieu, le Gossip Art Café. Des expositions temporaires d'artistes locaux sont régulièrement organisées, participant de l'atmosphère branchée du restaurant. Ce bar à salades, créé à Casablanca en mai 2011, annonce clairement sa volonté de séduire une clientèle féminine.

À l'origine du projet, deux soeurs : Loubna Haddioui, 34 ans, ingénieur agroalimentaire, responsable des achats, de la cuisine et de la carte, et Aïcha, 31 ans, ex-journaliste de mode, en charge de la salle et de la communication du restaurant. « Nous avons vécu à Paris plusieurs années et nous trouvions que ce qu'il manquait à Casablanca, c'était un restaurant où les femmes se sentiraient bien et où l'on proposerait des repas simples le midi », explique Loubna. Un concept innovant dans un pays où les femmes déjeunant seules sont souvent mises mal à l'aise par les regards de la gent masculine.

Le restaurant est ouvert 7 jours sur 7, de midi à 20 heures. Un planning avantageux pour les restauratrices, qui assurent ainsi à leur personnel un rythme conciliable avec leur vie de famille. Le moyen aussi d'éviter le turnover et d'entretenir des relations de qualité avec les salariés.

 

Des menus pensés pour les femmes

 

L'équipe concocte des menus pensés pour la clientèle féminine : quiches, carpaccio de boeuf, tarama de saumon fumé, tartines chaudes ou froides... Des plats légers, équilibrés et savoureux. Ici, tous les produits sont frais, achetés au marché. Parmi les pâtisseries, faites maison, une tarte au citron, accompagnée, pour les amatrices, d'une tasse de thé de la marque Kusmi. Pour 10,50 E, les clientes peuvent déguster une salade, un dessert et une boisson.

Aucune boisson alcoolisée n'est proposée au sein de l'établissement. « Vendre de l'alcool dans un environnement féminin au Maroc serait mal perçu et impliquerait un cahier des charges lourd. De plus, notre clientèle, essentiellement de bureau, ne consomme pas vraiment d'alcool le midi. »

Face au succès rencontré par leur restaurant depuis son ouverture, les soeurs Haddioui projettent d'ouvrir un autre établissement à Casablanca, ainsi qu'une franchise à Rabat.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Live et replay
CONGRÈS RHD

Quel modèle de restauration à l’horizon 2022

Nous vous recommandons

Le « so british » M et S Café est de retour

Le « so british » M et S Café est de retour

L'enseigne de magasins britanniques Marks et Spencer fait son « come back ». Comme dans le centre commercial parisien de Beaugrenelle, ses points de vente sont désormais dotés d'un M et S Café. Un espace[…]

01/12/2013 | SnackingConcepts
Courtepaille ouvre en pied d'hôtel

Courtepaille ouvre en pied d'hôtel

Léon de B. importe les moules-frites en centre-ville

Léon de B. importe les moules-frites en centre-ville

Le Bistrot du Sommelier, l'expérience sensitive

Le Bistrot du Sommelier, l'expérience sensitive

Plus d'articles