Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Le format, vecteur de clarté, de souplesse et d'esthétisme

HÉLÈNE SUAUDEAU

Sujets relatifs :

, ,
Le format, vecteur de clarté, de souplesse et d'esthétisme

LE LIVRE DE CAVE : GRAND ET SURTOUT MODULABLE

© © duo-artisansdidees.com

Qu'il s'agisse d'une carte papier ou d'un porte-cartes, le choix du format ne se fait pas au hasard. Il se raisonne en fonction de la largeur de l'offre et du type de repas : déjeuner, « tea time » ou dîner.


Le format ne dépend pas forcément du type d'établissement. Certes, pour les cartes papier, le menu à 2 volets, 48 x 34 cm (soit 24 x 34 cm fermé), est assez classique en restauration. La même base de 48 x 34 cm pliée en 3 volets, plus compacte et plus solide, pouvant tenir debout sur une table, convient bien aux brasseries. « On peut s'autoriser une police plus petite pour y inscrire davantage de produits, y compris les liquides. Elle est ainsi utilisable tout au long de la journée », explique Serge Tillet, directeur des ventes du Menu Parisien.

Le menu droit en A3 imprimé recto verso (offre solide sur une face, offre liquide sur l'autre) fait aussi sa réapparition dans quelques grandes brasseries. Mais les tendances évoluent. « Le développement des bars lounges, avec une offre plus courte qui change régulièrement, a fait émerger des formats carrés (23 x 23 cm fermé par exemple) », reprend Serge Tillet.

L'essentiel reste toutefois la clarté et l'accessibilité de la carte, qui doit permettre une prise de décision simple et rapide. Et apporter du confort au client. En restauration gastronomique, un format ouvert à 2 volets, 58 x 40 cm, moins chargé, donne une impression plus luxueuse et facilite la lecture. « Standing oblige, la haute gastronomie privilégie les grandes cartes », confirme Philippe Pinot, cofondateur de Duo Artisans d'Idées.

DES CARTES EN 3D QUI FONT LA DIFFÉRENCE

Mais selon Claude Roy, directeur du Menu Français, créateur de porte-menus pour la restauration gastronomique, les formats hauts et larges pour feuillets A3 sont moins demandés. Leur encombrement excessif génère souvent de la casse. « Le souci de nos clients est d'avoir une carte claire, légère et facile à manipuler, explique-t-il. Travaillant des produits du marché, les restaurateurs doivent aussi pouvoir modifier leur texte quand ils le veulent. » La solution passe donc par des porte-menus permettant de présenter plusieurs feuillets. Le classique A4, facile à imprimer par les établissements, est privilégié. « Les porte-cartes de 4, 8, 12 vues ou plus conviennent aux restaurants qui ont de nombreux menus et souhaitent une grande souplesse dans les modifications », confirme Serge Tillet.

La présentation à l'italienne, pour feuillets A4 mais en paysage, séduit par son originalité. Esthétique, le format carré nécessite davantage de vues pour conserver une présentation aérée. « Il permet de scinder le contenu d'une carte, sur 8 pages par exemple », ajoute Philippe Pinot. Le format mini pour feuillets A5 (soit œ A4) ou sa version à l'italienne, pour feuillet A5 en paysage, est souvent utilisé pour les cartes apéritifs, desserts ou digestifs. « Mais les restaurateurs ont envie d'autre chose », juge Philippe Pinot, qui entend désacraliser le format papier classique en créant des cartes objets, en 3D. Pas forcément plus coûteuses que des supports de cartes, mais réellement différenciantes.

« Travaillant des produits du marché, les restaurateurs doivent pouvoir modifier leur texte quand ils le veulent. »

Claude Roy, directeur du Menu Français

LE LIVRE DE CAVE : GRAND ET SURTOUT MODULABLE

Luxueux objet tiré à 3 ou 4 exemplaires, le livre de cave est conçu pour durer. Or, une cave est évolutive. Mieux vaut donc prévoir un grand nombre de feuillets ou avoir la possibilité d'en ajouter (grâce à une reliure à vis). Renfermant au moins 10 feuillets imprimés sur une seule face, mais souvent 20 ou 30, voire plus, il joue les grands formats. En A4 ou bien au-delà : jusqu'à 48 cm de haut.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
26 sep - Paris
La RHD à l’heure du Healthy

Quels leviers pour relever les défis du mieux-manger ?

05 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Quelles solutions mettre en place pour la consommation de demain ?

Nous vous recommandons

[TABLE RONDE] La nécessaire prise en compte des biodéchets

Dossier

[TABLE RONDE] La nécessaire prise en compte des biodéchets

Pour trier et valoriser les déchets, des solutions se mettent en place, des filières se développent. Mieux vaut traiter ce problème aujourd'hui... Car dès le 1er janvier 2016, le seuil sera réduit[…]

13/11/2015 | Les solutionsDébat
Unilever Food Solutions Le gaspillage en question

Unilever Food Solutions Le gaspillage en question

Un campus des talents cuisiniers  au Club Med

Un campus des talents cuisiniers au Club Med

La chaîne du froid dans l'urgence écologique

La chaîne du froid dans l'urgence écologique

Plus d'articles