Le Food Hall nantais Magmaa cherche à transformer son succès estival

Frédéric Thual

Sujets relatifs :

Le Food Hall nantais Magmaa cherche à transformer son succès estival

Après un départ en trombe au cours de l’été où le Food Hall Magmaa, dopé par la clientèle touristique, a accueilli entre 1800 et 2000 personnes jour, l’heure est à l’ajustement de l’offre pour capter une clientèle d’étudiants, de familles, de seniors et de salariés des entreprises voisines. « Notre objectif est d’atteindre 1000 personnes jour », affirme Florence Corre, directrice du développement de Magmaa, ouvert le 30 juin dernier. Créé par le groupe Chessé, implanté au cœur du quartier de la création sur l’île de Nantes, Magmaa réunit sur 1000 m² neuf kiosques de restauration dont trois éphémères plutôt marqués cuisines du monde (brésilien, coréen, italien, afghan, bistronomique…) et un bar. Un espace de deux cents places assises au rez-de chaussée, autant à l’étage et trois cents en terrasse ouvert à la fois à des chefs aguerris, des connaisseurs de la street food et de nouveaux venus comme les réfugiés afghans Masood et Benafsha qui proposent des plats d’inspiration à la croisée de l’Asie et du Moyen-Orient. « Les gens sont venus chercher une cuisine exotique et ont trouvé une réponse complémentaire », indique Jean-Marc Dantard, directeur de l’exploitation, qui cherche à étendre l’offre à d’autres contrées, comme l’Inde pour succéder aux trois boutiques éphémères dont l’activité est prolongée jusqu’en mars au lieu de Noël. « Pour faire coïncider carte et saison. Pour eux, on a un rôle d’incubateur et ils peuvent désormais présenter des projets solides », justifie-t-il. Pour les autres, les résultats ont été variables d’une enseigne à l’autre selon l’investissement engagé. Les paniers moyens se situaient entre 12 et 13 euros, au regard de menus proposés entre 12 et 18 euros, et des tarifs adaptés aux étudiants (-10%). Les dirigeants entendent faire évoluer leur offre, comme ils l’ons fait avec l’introduction de brunch le dimanche et de tapas en soirée. «Il y a eu un vrai après Covid, les habitudes de consommation ont changé, et notamment sur le déjeuner où il a fallu innover », mentionne Guillaume Macotta, restaurateur à Nantes (Lamacotte) qui a ouvert French Touch dans le Food Hall, où les exploitants réfléchissent à des futures animations, comme les goûters pour les seniors, et surtout la privatisation d’espaces et la mise en place de services spécifiques pour les entreprises.
Octobre 2022

Nous vous recommandons

L'agence de création Idoine dévoile sa nouvelle identité

L'agence de création Idoine dévoile sa nouvelle identité

Agence spécialisée dans la création de lieux d'expérience et de vie, Idoine a accompagné, en près de 28 ans d'existence, 250 clients (tels que la Maison Chanel, le Printemps Haussmann ou le groupe Total) et a conçu et aménagé 300...

07/12/2022 |
Pret A Manger et JDE Professional s'associent pour créer Pret Coffee Shop

Pret A Manger et JDE Professional s'associent pour créer Pret Coffee Shop

Pizza Cosy vire à l’Ouest

Pizza Cosy vire à l’Ouest

Etude Opinionway pour Lyf : quel bilan 2022, quelles perspectives 2023 pour la restauration ?

Etude Opinionway pour Lyf : quel bilan 2022, quelles perspectives 2023 pour la restauration ?