Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

abonné

Le fast-food veut surfer sur la crise

Armand Chauvel (à Barcelone)

Sujets relatifs :

Le fast-food veut surfer sur la crise

©

Flambée des matières premières, inflation record, difficultés des ménages pour boucler leurs fins de mois, la consommation espagnole s'essouffle. « Depuis 14 ans, notre plus longue période d'expansion, c'est la première fois que la crise de confiance atteint ce niveau et qu'incertitudes externes et fragilités internes coïncident à ce point », admet Josep Comajuncosa, professeur d'économie à Esade, une célèbre école de commerce de Barcelone.

Pour le moment, les chaînes de restauration rapide semblent passer entre les gouttes. Avec presque le même nombre d'unités qu'en 2006, le numéro un, McDonald's a accru son chiffre d'affaires de 7,4 % en 2007. La baisse de fréquentation des centres commerciaux de 3,9 % en décembre (par rapport à décembre 2006) n'a pas empêché certaines unités d'Istambul Döner Kebap de battre des records de vente. Chez Zena, Eugenio Gisbert pronostique que le fast-food « sera le format le moins pénalisé par la crise ».

Directeur général de Subway en Espagne, Thierry Rousset ne partage pas cet optimisme. Il rappelle que le secteur a dû augmenter ses prix de 10 à 12 % ces derniers mois, à cause de la hausse des matières premières. « Les consommateurs ont beau être habitués à l'inflation, nous aurons forcément un contrecoup en 2008 », prévoit-il.

prudence sur la franchise

Dans ce contexte, la tendance générale est à la diversification de l'offre, à l'assainissement des réseaux et à un moindre recours à la franchise - les franchisés potentiels se montrent du reste plus frileux, selon un[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Édition 2021

Nous vous recommandons

Nouvelle terre de plaisirs

Nouvelle terre de plaisirs

Un an après le Mondial, la gastronomie allemande a dû réapprendre à vivre sans l'événementiel. Un retour à la normale d'autant plus cruel que, dès le 1er janvier, un nouveau couperet tombait : une hausse de 3 points de la TVA, sans compter que[…]

01/05/2008 |
Face à un ralentissement de la demande

Face à un ralentissement de la demande

Une croissance frag ile

Une croissance frag ile

Bonne santé dans un climat difficile

Bonne santé dans un climat difficile

Plus d'articles