Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Le débat sur la TVA reporté à l'Ecofin du 24 janvier

La rédaction de Néorestauration
Le budget européen a mobilisé l'essentiel des récentes discussions bruxelloises. La question des taux réduits ne sera donc abordée que lors du premier conseil des ministres des Finances de janvier. L'UMIH annonce un conseil d'administration exceptionnel e
La TVA n'a pas été discutée à Bruxelles lors du sommet des chefs d'Etat et de gouvernement, les 15 et 16 décembre. "Compte tenu de l'ambiance on ne pouvait absolument pas mélanger les perspectives financières et la TVA; cela aurait donné une impression qui n'aurait pas été saine", a notamment déclaré Philippe Douste-Blazy, ministre des Affaires étrangères, sur Europe 1, samedi 17 décembre. Ce dernier reste optimiste pour l'Ecofin du 24 janvier, assurant que le gouvernement va tout faire pour obtenir un accord concernant la restauration, avant d'ajouter: " De toute façon, nous allons trouver des solutions pour aider les restaurateurs français; parce que c'est important pour l'emploi, c'est important pour notre pays !"

Réagissant également sur Europe 1 samedi matin, André Daguin, s'est montré inquiet pour le prochain conseil Ecofin. "A partir du premier janvier, on ne pourra pas honorer nos engagements. Nous avons une (assemblée) mixte paritaire avec les syndicats de salariés lundi, qu'est-ce qu'on va leur dire ?", a par ailleurs déclaré le président de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie. La réunion de ce lundi risque donc d'être décevante pour les salariés: dans un communiqué paru très tôt samedi matin, l'UMIH avait en effet prévenu:  "quant aux négociations sociales, il est évidemment hors de question d'aboutir dans de telles conditions".
Toujours très déterminée à obtenir le taux de TVA réduit pour la restauration, l'UMIH réaffirme que la France doit désormais poursuivre sur la voie de la subsidiarité, comme elle vient d'en faire la demande auprès des députés. Concernant les engagements des restaurateurs (prix, salaires, investissements), André Daguin a expliqué, toujours sur les ondes, que les professionnels étaient prêts à accepter une période d'essai. "Au bout de laquelle, si on ne fait pas ce que l'on dit, c'est fini on a plus le taux réduit, on est d'accord".
Dans l'immédiat, l'UMIH annonce un conseil d'administration exceptionnel en janvier. "Vous pouvez être sûrs qu'il va se passer des choses", a annoncé président de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Quel modèle de restauration à l’horizon 2022

Nous vous recommandons

Les organisations professionnelles vent debout contre les mesures annoncées par Olivier Véran

Les organisations professionnelles vent debout contre les mesures annoncées par Olivier Véran

La réaction ne s’est pas fait attendre. Dans un communiqué commun, l’UMIH, le GNI, le GNC et le SNRTC reviennent sur les annonces faites ce mercredi 23 septembre par le ministre de la santé Olivier[…]

24/09/2020 |
Pierre Troisgros s’en est allé

Pierre Troisgros s’en est allé

Jacques Maximin inspirera au quotidien l’équipe et les étudiants de l’École Ducasse

Jacques Maximin inspirera au quotidien l’équipe et les étudiants de l’École Ducasse

La finale du 15ème concours Talents Biérologie, c’est pour bientôt !

La finale du 15ème concours Talents Biérologie, c’est pour bientôt !

Plus d'articles