Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Le couperet du Michelin 2010 vient de tomber

Isabel Soubelet
Attendu avec intérêt, dans l'anxiété ou avec un brin d'indifférence (réelle ou feinte), le célèbre guide rouge fait, tous les ans, trembler les professionnels début mars. Les résultats viennent de tomber pour 2010. Dans cette édition, 558 restaurants étoilés ont été scrutés dont 455 restaurants avec une étoile (dont 47 nouveaux), 77 restaurants ayant deux étoiles (dont 10 nouveaux) et 26 établissements trois étoiles (dont un nouveau). Au total, l'édition du Michelin France recense 8 072 établissements dont 4 104 hôtels, 515 maisons d'hôtes et 3 453 restaurants. Une véritable bible quoi qu'on en dise.

Gilles Goujon, le seul nouveau trois étoiles

Avant la sortie du guide, les rumeurs vont bon train. Pour Gilles Goujon, qui s'est installé avec sa femme à Fontjoncouse (11) en 1992, un petit village de l'Aude de 133 habitants situé à 56 kms de Carcassonne et 32 kms de Narbonne, elle s'est révélée exacte. L'auberge du Vieux Puits est le seul nouvel établissement à se voir attribuer une troisième étoile cette année. Dans la catégorie deux étoiles sont reconnus : L'Oxalys à Val-Thorens (73) et son chef Jean Sulpice, Les Airelles à Couchevel (73) avec Pierre Gagnaire, La Bigarrade à Paris (17e) et son chef Christophe Pelé, Du Castellet à Castellet (83) avec aux commandes Christophe Bacquié, Le Cheval Blanc à Courchevel (73) et Yannick Alléno, Le Sa.Qua.Na à Honfleur (14) et Alexandre Bourdas, Anne de Bretagne à La Plaine-sur-Mer (44) et Philippe Vetelé, L'Auberge des Glazicks à Plomodiern (29) avec Olivier Bellin, La résidence de la pinède à Saint-Tropez (83) et Arnaud Donckelé, Le Château Saint-Martin à Vence (06) et Yannick Franques. 

La maison de Marc Veyrat, à Veyrier-du-Lac (74), se voit retirer ses trois étoiles avec le départ du chef, annoncé en février 2009. Idem pour Les Ambassadeurs, le restaurant du palace parisien Le Crillon (Paris 8e) suite au départ de Jean-François Piège, et pour le Château les Crayères à Reims (51) suite au départ de Didier Elena venu à La Chèvre d'Or à Eze (06). Ils se voient retirer leurs deux étoiles. Hélène Darroze, perd une étoile dans son restaurant éponyme de la rue d'Assas (une étoile). Même déclassement pour Le Crocodile à Strasbourg (67) et La Villa à Calvi (2B).

De nombreuses nouveautés

Parmi les nouveaux entrants dans la catégorie une étoile on peut citer : Serge Vieira a Chaudes-Aigues (15) également distingué dans les espoirs 2010 pour la catégorie supérieure ; La table de Sébastien à Istres (83) avec Sébastien Richard, espoir en 2009 ; Fleur de sel à Clermont-Ferrand avec Patrice Eschalier, espoir en 2009. Et à Paris, deux nouveaux venus également : Le Yam'Tcha (Paris 1er) et sa jeune chef Adeline Grattard dont on parlait déjà beaucoup dans la capitale notamment pour ses accords mets et thés et Passage 53 (Paris 2e) et son chef japonais Sato Schinichi. Tous les deux ont été formés chez Pascal Barbot à l'Astrance (Paris 16e), triplement étoilé.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Live et replay
CONGRÈS RHD

Quel modèle de restauration à l’horizon 2022

Nous vous recommandons

Dejbox livre maintenant à domicile pour les salariés en télétravail

Dejbox livre maintenant à domicile pour les salariés en télétravail

En plein second confinement, où le télétravail reste la règle jusqu'à 2021, la restauration d'entreprise continue de s'adapter pour accompagner les salariés en télétravail.[…]

Metro invite les Français à commander leur repas de Noël dans leur restaurant préféré

Metro invite les Français à commander leur repas de Noël dans leur restaurant préféré

« Novembre, le mois des produits tripiers »

« Novembre, le mois des produits tripiers »

L’UMIH a formé une double action devant le Conseil d’Etat

L’UMIH a formé une double action devant le Conseil d’Etat

Plus d'articles