Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Le congrès fondateur du Synhorcat s'est tenu en présence de Renaud Dutreil et Jacques Dermagne

La rédaction de Néorestauration
La fusion entre le SNRLH, le SFH et l'Upac est entérinée. Le Syndicat national des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et traiteurs devient la deuxième grande organisation de l'industrie hôtelière. Jacques Mathivat, son président, milite pour un syndicali

La fusion entre le Syndicat national des restaurateurs, limonadiers et hôteliers (SNRLH), le Syndicat français de l'hôtellerie (SFH) et l'Union des professionnels artisans cuisiniers (Upac), a été adoptée à l'unanimité des quelque 200 adhérents présents le 12 mars lors de l'assemblée générale extraordinaire tenue au Lycée technique hôtelier de Paris Jean-Drouant, à Paris (17 ème).
Le Synhorcat revendique officieusement 10 000 adhérents représentant plus de 75 000 salariés appartenant à l'ensemble des secteurs des CHR. Ce qui en fait la deuxième force professionnelle après l'Umih, qui revendique de son coté 80 000 adhérents.
Le Synhorcat a élu ensuite son comité, au sein duquel figurent notamment Pierre Blanc (PJB Holding), Didier Chenet (Restaurants Oh Poivrier !), Gilbert Costes (Groupe Costes) , Michel Morin (Léon de Bruxelles), Claude Terrail (La Tour d'argent) et Jean-Claude Vrinat (Taillevent). Quant à la présidence du syndicat, elle est confiée à Jacques Mathivat, entouré de deux vice-présidents, Jean-Luc Binet (ex-SFH) et Fernand Mischler (ex-Upac).
S'adressant à Renaud Dutreil, secrétaire d'Etat, aux PME et à l'artisanat, invité (ainsi que Jacques Dermagne, président du Conseil économique et social) à ce congrès fondateur, Jacques Mathivat a consacré une bonne partie de son discours inaugural à critiquer l'attitude de son collègue des Affaires sociales. Celui-ci, a-t-il déclaré, " ne répond plus (depuis une rencontre entre les deux tours des élections) ni à nos courriers, ni à nos demandes d'entretien ", et " semble n'avoir, malheureusement, écouté qu'un seul interlocuteur au mépris des intérêts de notre branche " . Le président du Synhorcat reproche surtout à François Fillon d'avoir renoncé, " malgré ses promesses ", à autoriser la profession à déroger aux dispositions sur le travail de nuit contenue dans la loi de mai 2001 sur l'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes. Jacques Mathivat regrette également qu'il n'ait pas étendu le second avenant de l'accord RTT, l'absence de texte entraînant du coup l'annulation de l'arrêté d'extension de l'accord par le Conseil d'Etat. " Aujourd'hui, s'est-il alarmé, les professionnels sont effarés de voir que toute l'organisation du temps de travail qu'ils ont mis en place, non sans difficultés, ne repose sur rien. Notre secteur se retrouve à nouveau devant un vide juridique total ".
Jacques Mathivat a également évoqué la TVA. En semblant d'abord douter de la détermination réelle du gouvernement à vouloir la baisse de son taux, en raison des pertes importantes qu'il en résultera pour l'Etat sur le court-moyen terme. Il s'en est à nouveau également pris à l'Umih (sans la citer) qui chiffre ses engagements en contrepartie de l'obtention de la  baisse du taux.
Sera-t-il mieux entendu par Renaud Dutreil que par François Fillon ? Le président du Synhorcat compte en tout cas sur le secrétaire d'Etat  pour être " un ambassadeur efficace des attentes " des professionnels.
Jean-François Vuillerme

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Objectif 2022 : quel modèle de restauration

Nous vous recommandons

Des vacances françaises sous le signe de la redécouverte des terroirs

Des vacances françaises sous le signe de la redécouverte des terroirs

L'été est arrivé et les vacances aussi. Selon une enquête réalisée par LaFourchette, première application de réservation de restaurants en ligne dans le monde, plus de 70% des[…]

SDI : Discours du 1er Ministre, un plan voué à l’échec

SDI : Discours du 1er Ministre, un plan voué à l’échec

Baromètre SumUp : du mieux sur les volumes dans les CHR, et beaucoup de paiement sans contact

Baromètre SumUp : du mieux sur les volumes dans les CHR, et beaucoup de paiement sans contact

Depuis le 6 juin, les terrasses des restaurants de Yannick Alléno invitent à l’évasion gastronomique

Depuis le 6 juin, les terrasses des restaurants de Yannick Alléno invitent à l’évasion gastronomique

Plus d'articles