Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Le Concorde Opéra Paris investit dans des actions pérennes

I. S
Le Concorde Opéra Paris investit dans des actions pérennes

Le Concorde Opéra Paris, créé en 1889, mène une politique « verte », orchestrée par Stéphane Fioroni (ci-contre), son directeur des opérations.

© DR

«Nous ne nous lançons pas dans une politique de développement durable pour faire des économies, mais parce que nous sommes convaincus, explique Françoise Houdebine, vice-présidente commercial et marketing du groupe Concorde Hôtels et Resorts. Le tourisme et le luxe sont deux univers très observés et admirés. Nous nous devons d'avoir un caractère d'exemplarité. Notre vocation est d'emmener notre patrimoine dans la durée, et nous avons aussi une responsabilité vis-à-vis des économies locales. »

Avec 25 hôtels 4 et 5 étoiles sur cinq continents, le groupe a lancé officiellement une politique responsabilité sociale et environnementale (RSE) en juin 2010. Elle concerne trois aspects : le respect de l'environnement, des hommes et des femmes, et celui de la communauté. En parallèle du Bilan Carbone - qui permettra d'évaluer et de quantifier sur une année les différents postes, grâce notamment aux outils de comptage fournis par le cabinet François Tourisme Consultants (FTC) -, le groupe s'est impliqué dans une démarche de certification Green Globe pour ses établissements. Un processus rigoureux qui passe au crible 240 critères de labellisation. « La certification est dure. Mais il existe une véritable volonté en interne d'y parvenir », note Laëtitia Demante, responsable qualité et support opérationnel de Concorde Hôtels et Resorts. Aujourd'hui, cinq établissements(1) du groupe sont certifiés Green Globe. Le but est que les douze hôtels filiales le soient d'ici la fin de cette année.

Un engagement réfléchi

Situé rue Saint-Lazare à Paris (8e), le Concorde Opéra Paris a décroché la certification Green Globe en décembre dernier. Avec 226 chambres dont 40 suites, un restaurant de 80 places, cet établissement historique, construit pour l'Exposition universelle de 1889, mène des actions concrètes. Côté salle, l'établissement a supprimé depuis six mois les nappes et les surnappes pour les remplacer par une plaque en verre teinté noir. « Un gain considérable en termes de mise en place », confirme Stéphane Fioroni, directeur des opérations. Autre nouveauté dès ce mois-ci, les sets en papier du petit déjeuner sont remplacés par des sets en silicone.

Côté cuisine, après une analyse ergonomique, un effort a été effectué pour repenser la plonge afin d'améliorer le travail des salariés, notamment au niveau de l'entretien et de la maintenance. Quant aux clients, ils peuvent découvrir sur la carte des plats réalisés avec des produits bio ou issus de l'agriculture raisonnée grâce à un pictogramme. Dans les projets à venir : la suppression des fleurs coupées et l'élargissement du tri sélectif.

(1) Hôtel Concorde à Berlin, Hôtel Martinez à Cannes, Hôtel Concorde Opéra Paris, Hôtel Palais de la Méditerranée à Nice et Hôtel de la Cité Concorde à Lyon.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
01 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

02 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Édition 2021

Nous vous recommandons

En coulisses

En coulisses

Le guide pratique Favoriser une alimentation de qualité dans les collectivités vient de sortir. Depuis 2007, la direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt (DRAAF) Rhône-Alpes[…]

Éric Chattelard, chef au Petit Poucet, à Levallois-Perret (92)

Éric Chattelard, chef au Petit Poucet, à Levallois-Perret (92)

Mouvements

Mouvements

Vitalrest valorise ses chefs

Vitalrest valorise ses chefs

Plus d'articles