Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Le CNA donne son avis sur la qualité

La rédaction de Néorestauration
Publié le 4 avril, l'avis du Conseil National de l'alimentation sur la qualité dresse en 47 pages, un bilan critique mais équilibré, entre acquis et limites des dispositifs en cours.
 

 Dans la perspective de la mise en place d'une nouvelle politique de la qualité adaptée aux exigences d'aujourd'hui, le CNA a formulé 22 recommandations à l'attention des filières, des consommateurs et des pouvoirs publics. Dans son avis, le Conseil National de l'alimentation évoque l'aspect "construction sociale" de la qualité alimentaire en abordant des questions sur les référentiels de qualité (privés ou publics), les contrôles, l'accompagnement par des politiques publiques ou professionnelles, la communication, l'information et la recherche qui doivent selon lui faire l'objet de mécanismes de concertation approfondie. Les recommandations font aussi référence aux notions de qualité spécifique en pointant du doigt la nécessité de développer un vocabulaire approprié, des guides de bonnes pratiques et des référentiels notamment en matière d'agriculture biologique, d'agriculture raisonnée, de production fermière... Dernier chapitre, la qualité sociétale évoquée par le CNA est un point qui a pris de l'importance au cours de la dernière décennie suite aux crises récentes. En effet les consommateurs font le lien entre la qualité des produits, les modes de production et l'évolution globale de l'agriculture et de la société (environnement, recyclage des boues d'épuration, cultures des OGM, biodiversité, modification du climat...

Pour découvrir l'avis du CNA : www.agriculture.gouv.fr 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Maxime Buhler, donner du sens aux frigos pleins

Maxime Buhler, donner du sens aux frigos pleins

C’est en livrant des sushis et des salades le soir, dans l’agglomération lilloise, que Maxime Buhler, 27 ans, et Samuel Carré, alors colocataires et futurs associés, ont eu l’idée de créer[…]

20/05/2020 | PortraitsLes hommes
Stéphane Manigold, au secours de ses établissements, et des indépendants

Stéphane Manigold, au secours de ses établissements, et des indépendants

Charles-Edouard Barbier, 300 repas chaque jour, tout seul

Charles-Edouard Barbier, 300 repas chaque jour, tout seul

1800 repas hebdomadaires à Lyon, au soutien du personnel soignant, et des restaurateurs

1800 repas hebdomadaires à Lyon, au soutien du personnel soignant, et des restaurateurs

Plus d'articles