Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Le Club Med résiste dans une conjoncture défavorable

La rédaction de Néorestauration

Sujets relatifs :

,

 

Avec un résultat d’exploitation positif de 12M€ au premier semestre 2002/2003 s’achevant le 30 avril, le Club Méditerranée fait mieux que l’année dernière où il affichait une perte de 4 M€ mais il aggrave sa perte nette qui passe de 25 à 29 M€. En annonçant un recul des réservations estivales de 13,5 %, l’action a lâché près de 5 % le jour même avant de se reprendre fermement. En quatre jours de cotation, elle a repris plus de 10 %.

Réduire la sensibilité des résultats du Club Med aux aléas de la conjoncture, tel est l’un des enjeux majeurs des prochaines années annoncé par Henri Giscard d’Estaing, président du groupe français de tourisme lors de la publication de ses résultats semestriels vendredi 13 juin. A la lecture des données publiées pour cette première partie de l’année, force est de constater que le groupe a bien résisté dans un contexte mondial plutôt défavorable. Si son CA est en recul de près de 4 % sur cette période, à 785 M€, il progresse de 2,4 % à périmètre et taux de change constants. Son résultat d’exploitation est, quant à lui, positif de 12 M€ contre une perte de 4 M€ sur la même période l’année dernière.

« Pour la première fois depuis 1999, chacune des trois zones géographiques, Europe, Asie et Amérique, ainsi que Jet Tour, enregistrent des résultats d’exploitation positifs ou à l’équilibre sur ce semestre », indique le Club. Des performances obtenues notamment par la réduction importante des coûts, principalement des frais fixes, en recul de 32 M€. L’Amérique se redresse sur la période de référence avec 13,7 % de clients supplémentaires, un CA en progression de 13 % et un résultat d’exploitation positif de  2 M€ contre une perte de 13 M€. Même tendance haussière, mais plus timide, pour l’Europe-Afrique avec un résultat d’exploitation qui progresse de 7,7 % à 14 M€. En Asie, il est comparable à l’année passée à 2 M€.
Côté résultat net, le Club a alourdi sa perte à 29 M€, contre un déficit de 25 M€ un an plus tôt. Par ailleurs, le résultat financier prend du lest à 24 M€ contre un résultat négatif de 17 M€ au premier semestre 2001/2002.
Comme le souligne un analyste financier, la valeur reste portée par les perspectives de recompositions du secteur qui suscitent des rumeurs. Par ailleurs son président a pris un ensemble de mesures pour redresser la rentabilité en réduisant le programme d’investissement et en ajustant la diminution des durées d’ouverture de certains villages (- 8 % par rapport à 2002).
Malgré une baisse des réservations de 13,5 % au 7 juin qui est moins importante (- 4,6 %) si l’on exclut la zone Asie (- 30,9 %), le Club mise sur un rebond des réservations de dernières minutes. Et il faut croire que le marché a repris confiance. L'action a gagné hier presque 8 % en en deux jours et s'est stabilisée aujourd'hui autour des 27,40 €.pfedele@neorestauration.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Exigences du mieux-manger : comment innover et développer vos offres

Nous vous recommandons

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, a affirmé mardi sur RMC que le taux réduit de TVA en restauration demeurerait inchangé, en dépit de l'abandon de certaines niches fiscales. Selon Christine Lagarde, ce[…]

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les revenus des salariés

Les revenus des salariés

Les jeunes diplômés aspirent à un juste équilibre vie privée-vie professionnelle

Les jeunes diplômés aspirent à un juste équilibre vie privée-vie professionnelle

Plus d'articles