Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

abonné

Le CHR d'Orléans conjugue les compétences

Encarna Bravo

Sujets relatifs :

,
Le CHR d'Orléans conjugue les compétences

© ©Marta NASCIMENTO/REA

En jouant la complémentarité, la restauration, le service santé, les diététiciennes et le Clan du centre hospitalier régional d'Orléans sont parvenus à initier le personnel hospitalier à l'équilibre alimentaire.

Surcharge pondérale, obésité, maladies cardiovasculaires, problèmes de dos, ostéoporose, diabète... Ces différents maux sont souvent liés à une mauvaise hygiène de vie, et leurs conséquences sont nombreuses sur les plans humain, économique et social. Et, contrairement, à ce qu'on pourrait croire, le personnel d'un établissement de santé ne se montre pas plus vigilant que la moyenne des Français en matière de composition des repas. Pourtant, quoi de plus logique, dans un établissement de santé où la restauration des patients est au coeur des préoccupations (surtout depuis que l'idée que « le repas est un soin » a fait son chemin), que la nutrition concerne également l'ensemble du personnel hospitalier. En effet, certaines personnes, comme le personnel de nuit, sont plus exposées aux problèmes de dérèglement alimentaire ou de surpoids.

LA MÉDECINE DU TRAVAIL S'EST IMPLIQUÉE

Au centre hospitalier régional d'Orléans, l'idée émise par la médecine du travail de mettre en place des actions destinées à sensibiliser les agents hospitaliers à l'équilibre alimentaire revenait régulièrement à l'ordre du jour, sans jamais aboutir. Consciente de l'importance de respecter les règles de base d'une alimentation équilibrée, le service de santé au travail (service autrefois appelé médecine du travail) a poursuivi ses efforts et mis l'accent sur « l'inadaptation des apports alimentaires et de l'activité physique au quotidien ne peut en règle générale être considérée comme la cause directe des maladies les plus répandues ». Et de souligner qu'elle « participe d'une façon ou d'une autre à leur déterminisme ». Pour étayer ces propos : des chiffres officiels nationaux tels que le nombre de décès dus aux maladies cardiovasculaires (170 000), le pourcentage d'adultes obèses (10 %) ou en surpoids (30 %).

L'arrivée de Pierre Lefebvre en qualité d'ingénieur de la restauration et vice-président du Clan (1) a sans aucun doute été un élément déclencheur dans la concrétisation du projet. La[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

05 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Exigences du mieux-manger : comment innover et développer vos offres

Nous vous recommandons

Wakaze le premier saké made in Ile-de-France arrive!

Wakaze le premier saké made in Ile-de-France arrive!

  Le saké est enfin devenu français ! C’est à Fresnes, dans le Val-de-Marne, que les premiers sakés français de la maison Wakaze sont attendus prochainement, en novembre 2019. La maison Wakaze,[…]

Le groupe de restauration italienne SO2R s’installe sur les lieux de transit

Le groupe de restauration italienne SO2R s’installe sur les lieux de transit

 Magret de canard séché long affinage signé Rougié

Magret de canard séché long affinage signé Rougié

L'engouement pour les cuisines du monde: Italie, Asie et Tex-mex

L'engouement pour les cuisines du monde: Italie, Asie et Tex-mex

Plus d'articles