Le chef qui dit non aux photos

F. B.

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Que vient-on faire au restaurant ? C'est, en substance, la question que soulève Alexandre Gauthier, le chef de la Grenouillère, à la Madelaine-sous-Montreuil (62). En apposant un logo montrant un appareil photo barré, le chef annonce la couleur : ici, il est souhaitable de profiter de l'instant plutôt que de passer son repas à photographier ses plats, twitter, ou « facebooker ». « Un restaurant doit rester un lieu de découverte. Par cette initiative, je souhaite que les clients s'interrogent sur la finalité du moment qu'ils passent ici, et qu'ils se concentrent sur la personne qu'ils ont en face d'eux. » Dans cette lignée, certains restaurateurs parisiens s'interrogent même sur l'utilisation de brouilleurs de portables dans leurs établissements.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Monkey Market, le food court de GK Invest, prend position à la Défense

Monkey Market, le food court de GK Invest, prend position à la Défense

Autour de ses trois marques de streetfood asiatique, thaï pour Pitaya et Poke Thaï, indienne pour Anjha, GK Invest bâtit un premier food court asiatique dans le centre commercial Les Quatre-Temps à la Défense. Un prélude à un...

Arpège Paris se lance dans l’événementiel haut de gamme avec Maison. A

Arpège Paris se lance dans l’événementiel haut de gamme avec Maison. A

Tribune de Fréderic Leclef, directeur général délégué de Lyf - Comment faire revenir les clients au restaurant ?

Tribune

Tribune de Fréderic Leclef, directeur général délégué de Lyf - Comment faire revenir les clients au restaurant ?

Le recrutement en CHR post Covid, constat et solutions à court, moyen, long terme

Le recrutement en CHR post Covid, constat et solutions à court, moyen, long terme

Plus d'articles