Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Le bonheur est dans les Prés-d'Eugénie

ENCARNA BRAVO

Sujets relatifs :

,
Dans ce domaine au coeur des Landes, sept maisons se déploient, avec chacune leur charme et leur cuisine. Fief de Christine et Michel Guérard, les Prés-d'Eugénie vont aujourd'hui bien au-delà de leur vocation thermale.

Un havre de paix au coeur de la nature landaise. Dans un cadre champêtre de jardins d'eaux, de roses et de prairies, le domaine des Prés-d'Eugénie compte sept maisons, chacune avec son histoire et son atmosphère, mais avec le même dénominateur commun : le bien-être. À la tête de cette « maison de famille » authentique, le couple Christine et Michel Guérard. À leurs côtés, une équipe de 180 personnes, qui veille au moindre détail en cuisine, dans les restaurants et dans les chambres.

La Grande Maison, à l'architecture coloniale, accueille une hôtellerie de luxe de 23 chambres et suites et le restaurant gastronomique de Michel Guérard. Le chef, auréolé de trois étoiles depuis 39 ans, y joue « la joie des saveurs, comme Mozart jouait les notes : impertinent, curieux et poète ». À la carte : homard rôti, légèrement fumé à la cheminée, oreiller moelleux de mousserons et de morilles aux asperges de pays, gâteau mollet du marquis de Béchamel... Mais également des recettes pour les gourmands adeptes de la cuisine minceur comme le Champvallon d'agneau au thym, le ceviche de bar à la mangue ou le célèbre paris-brest à la chicorée, des menus 600 calories à déguster « sans péché ».

Dans les pas de l'impératrice Eugénie

Reliée à la Grande Maison par une aile, L'Impératrice - car ici venait Eugénie, l'épouse de Napoléon III. Le bâtiment abrite trois magnifiques salons à l'atmosphère chaleureuse, dont le Loulou's Lounge Bar. L'après-midi, les clients s'installent dans de grands chesterfields pour y boire un thé accompagné de quelques douceurs telles que des madeleines, du pain d'épices... Le soir, les maîtres d'hôtel créent la surprise en ouvrant ce qu'ils appellent « la caverne d'Ali Baba », une collection de sublimes armagnacs cachée dans une armoire chinoise.

À quelques pas de là, la Ferme aux grives rappelle le décor d'une auberge d'antan. Murs de pierre épais, paniers garnis de pommes, jambons suspendus, et une immense cheminée dans laquelle rôtissent cochons de lait dorés, poulets à la peau croustillante d'oignons, que l'on accompagne d'un gratin de pâtes aux cèpes... Ici, les gourmets se régalent autour de grandes tables d'hôtes dans une ambiance où ils se sentent très bien !

Le domaine compte aussi le Couvent des Herbes, un petit Trianon poétique qui dissimule entre ses murs blanchis à la chaux huit chambres et suites, dont certaines ouvrent grand sur le jardin du curé, le potager principal des Prés-d'Eugénie. Dans la prairie, la Ferme thermale, une ancienne ferme landaise du XVIIIe siècle, déploie sur 1 000 m² les installations du Spa thermal. L'esprit guest house a été choisi pour la Maison rose (cinq appartements).

Outre la gastronomie, la cuisine minceur, le terroir, l'offre du domaine s'est diversifiée avec le dernier né, le café Mère poule. Installé dans l'ancien café central du village, il donne sur la Grand-Rue et dans le parc du domaine. Ce café culinaire doté de deux belles salles avec cheminée et terrasse dégage également une ambiance cosy de bois ciré avec son samovar étincelant et ses cuivres polis. Tous les jours, les clients doivent faire des choix difficiles : tartines dorées, salées, sucrées, ou gâteaux de grand-mères ?... À savourer avec un petit verre de vin de la propriété. Car au Domaine, on produit son vin. Mais aussi son pain, ses fruits et légumes... Ou alors on fait appel à des producteurs locaux. Ici, les achats de proximité ne datent pas d'hier. Le souci de l'origine et de la traçabilité est depuis toujours une priorité pour Michel Guérard. Comme l'est celle de la transmission. C'est donc logiquement qu'il a inauguré en 2009, à côté du café, l'École de cuisine, un laboratoire équipé de matériel performant où sont dispensées des formations pour les professionnels et des cours de cuisine. Il en rêvait depuis des années...

« Le domaine s'est enrichi au fil du temps de sept maisons avec chacune une atmosphère, une histoire spécifiques. Mais pour toutes un même dénominateur : le bien-être. »

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Quel modèle de restauration à l’horizon 2022

Nous vous recommandons

Vin et chevreuil, les accords parfaits

Vin et chevreuil, les accords parfaits

Les frimas de l'hiver annoncent les fêtes et l'arrivée des gibiers au menu. Quel vin proposer sur du chevreuil, viande à la fois puissante et soyeuse ? Tout dépend de la préparation...   CHOCOLAT ET[…]

Comment doper la vente de vin auprès des jeunes ?

Analyse

Comment doper la vente de vin auprès des jeunes ?

A quoi ressembleront les futurs concepts de restauration ?

A quoi ressembleront les futurs concepts de restauration ?

Pottoka : L'identité basque, dans le décor et l'assiette

Pottoka : L'identité basque, dans le décor et l'assiette

Plus d'articles