Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Le 3 juin, action nationale du Club TVA

Jean-François Vuillerme
Plus de 3.000 restaurants appartenant aux membres du Club TVA devraient participer à cette journée de communication vers les consommateurs, les médias et les pouvoirs publics, en baissant leur prix et en expliquant à leurs clients les effets vertueux d'un

Les sept membres du comité de pilotage de l'opération, au sein du Club TVA, viennent d'arrêter leur plan d'action. Point d'orgue de cette campagne : le lundi 3 juin. Les repas consommés ce jour là dans les quelque 3.000 restaurants appartenant aux groupes adhérents du club (dont les groupes Flo, Le Duff, PJB et sans doute aussi des établissements étoilés), seront facturés avec une remise de 5 %, sensés représenter l'effet de la baisse de la TVA.
Un dépliant d'explication sur les impacts positifs de la baisse et sur les engagements de la profession, sera remis à chaque client qui pourra voter sur un coupon "pour" ou "contre" qui sera déposé dans une urne. Dix jours plus tôt, le mercredi 22 mai, l'opération sera annoncée et détaillée lors d'un petit-déjeuner de presse organisée à la brasserie La Coupole. Un affichage massif est également prévu dans les restaurants. Avec ce slogan inscrit en grand : baisse de TVA à 5,5 % = baisse de prix. Avec également les grands engagements de la profession : hausse des salaires (plus de smicards), effort massif de formation, rénovation des décors et des sanitaires...

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Maxime Buhler, donner du sens aux frigos pleins

Maxime Buhler, donner du sens aux frigos pleins

C’est en livrant des sushis et des salades le soir, dans l’agglomération lilloise, que Maxime Buhler, 27 ans, et Samuel Carré, alors colocataires et futurs associés, ont eu l’idée de créer[…]

20/05/2020 | PortraitsLes hommes
Stéphane Manigold, au secours de ses établissements, et des indépendants

Stéphane Manigold, au secours de ses établissements, et des indépendants

Charles-Edouard Barbier, 300 repas chaque jour, tout seul

Charles-Edouard Barbier, 300 repas chaque jour, tout seul

1800 repas hebdomadaires à Lyon, au soutien du personnel soignant, et des restaurateurs

1800 repas hebdomadaires à Lyon, au soutien du personnel soignant, et des restaurateurs

Plus d'articles