abonné

Laurier célèbre les tables de la Méditerranée

Patricia Cecconello
Installé dans l'espace créateur des Galeries Lafayette, le restaurant rend hommage aux terroirs du pourtour méditerranéen. La carte propose un kaléidoscope de recettes, issues des gastronomies régionales, mises au goût du jour avec imagination.

onjuguer les saveurs du bassin méditerranéen à travers un florilège de recettes à déguster à toute heure, tel est le point de départ de la carte du Laurier. Le restaurant, qui a ouvert ses portes le 20 avril dernier, au sein des Galeries Lafayette, propose une carte éclectique avec un éventail de spécialités issues des traditions culinaires grecques, chypriotes, libanaises, marocaines, espagnoles et italiennes. « Depuis longtemps, je souhaitais proposer, en un même lieu, une cuisine célébrant la diversité et la variété des gastronomies méditerranéennes, en transposant l'esprit de convivialité et de partage qui les caractérise », précise Andréas Mavrommatis, le propriétaire.

Des menus dégustation

Également aux commandes du célèbre restaurant éponyme, il a donc laissé parler son inspiration en composant une carte aux rubriques multiples ou chacun peut puiser en fonction de son humeur et de son appétit sans tenir compte de la séquence classique, entrée, plat ou dessert. On y trouve une douzaine de tapas froides (feuilles de vignes/tzatziki, caviar d'aubergine/tomates/feta...) et chaudes (soupe de gambas/artichaut, croquettes de morue aïoli de patates douces...) mais aussi des assiettes froides à l'italienne et à l'espagnole composées de produits typiques : jambon de Parme, saucisson sec des Abruzzes, pecorino de Sicile sans oublier le fameux jambon pata negra Sanchez Romero Carjaval 5J... L'offre déroule aussi une salade gréco-romaine, des penne au pistou, des gnocchi sardi de même que cinq recettes sucrées-salées de viandes et de poissons, à déguster avec les légumes de son choix : mijoté d'aubergines et poivrons grillés, pommes écrasées à l'huile d'olive ou encore tajine de légumes. Elle est complétée par trois assiettes dégustation associant chacune trois recettes différentes pour parfaire le dépaysement.

Lors de l'ouverture du restaurant, toutes les recettes, à l'exception de ces trois assiettes, étaient élaborées en mini-portions afin que le client puisse commander plusieurs préparations. « Nous pensions faire plaisir à nos clients en leur donnant la possibilité de déguster plusieurs plats à la fois, mais nous nous sommes aperçus que c'était une erreur, en particulier, à l'heure du déjeuner, car le service doit aller vite, commente Andréas Mavrommatis. Aussi, nous avons revu le grammage de nos recettes de manière classique. En revanche, nous[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?