Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Laurent Caraux élu président du SNRTC

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Laurent Caraux élu président du SNRTC

Laurent CARAUX, nouveau Président du Syndicat National de la Restauration Thématique et Commerciale (SNRTC)

Réunis en Assemblée Générale le 28 mars, les adhérents du SNRTC ont procédé au renouvellement de leur Conseil d'Administration qui a nommé Laurent CARAUX à la présidence du syndicat.

Organisation patronale représentative, le SNRTC représente les principales entreprises structurées de la restauration, les traiteurs et accueille également des professionnels indépendants du secteur de la restauration relevant de la Convention Collective Nationale des Hôtels, Cafés, Restaurants (HCR). Ces entreprises comptabilisent 2,8 milliards d'euros HT de chiffre d'affaires et regroupent 40 000 salariés. Elles représentent plus de 1 700 établissements, en propre ou en franchise, répartis sur tout le territoire et servant plus de 370 000 repas par jour.

Le SNRTC se mobilise pour ses adhérents principalement dans le domaine social, fiscal et de la sécurité alimentaire. Son rôle est de faire entendre la voix des chefs d'entreprise du secteur, de promouvoir et de défendre l'image et les intérêts généraux de la profession et, grâce à l'expertise de toutes les enseignes qu'il rassemble, de participer aux réflexions sur la modernisation de la restauration. Le SNRTC est, depuis mars 2015, Syndicat associé de l'UMIH.

 Dans son discours de politique générale, le nouveau Président du SNRTC a d'abord salué le travail des élus et des commissions du syndicat qui « se battent pour que nos entreprises ne se voient pas imposer de nouvelles charges, de nouvelles réglementations ou contraintes, dans un contexte où chacune de nos entreprises se bat pour adapter son offre, pour mieux satisfaire de nouveaux clients, développer son chiffre d'affaires, pour résister aux charges de plus en plus lourdes, ou faire face à un contexte concurrentiel en pleine évolution ».

 

Le nouveau président a créé la surprise en dévoilant en avant-première - après celle publiée en mai 2015 - une deuxième version du Manifeste de la Restauration. Il s'agit d'un état des lieux précis du secteur et d'un constat : aucun bilan n'a jamais été établi sur les différentes contraintes fiscales et réglementaires qui asphyxient les entreprises. Le nouveau président souhaite que « dans l'esprit d'une Révision Générale des Politiques Publiques et avec le recul qui est le nôtre aujourd'hui, soit examinés la pertinence de leur mise en place et leur impact sur les comptes d'exploitation de nos entreprises ».

 

Laurent Caraux a appelé les autres organisations représentatives de la profession - dont les présidents étaient majoritairement présents - à œuvrer ensemble avec l'objectif commun de contribuer à l'évolution de la restauration et à la valorisation de ses métiers pour attirer les professionnels de demain. Il a listé quelques pistes de travail « qui devraient tous nous mobiliser » : formation et apprentissage, contrats d'usage, taux de TVA applicable au secteur, relations entre bailleurs et locataires, titres-restaurant, ...

Cette unité est, selon Laurent CARAUX, la seule chance pour le secteur de la restauration de se faire entendre.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

La Pataterie regarde de nouveau de l’avant

La Pataterie regarde de nouveau de l’avant

La Pataterie va mieux, et le fait savoir. Après plusieurs exercices compliqués, marqués à la fois par la consolidation de son réseau et une fréquentation en berne, l’enseigne annonce une inversion[…]

Fuxia à l’assaut des linéaires de la grande distribution

Fuxia à l’assaut des linéaires de la grande distribution

Au Bureau met le cap sur l’Irlande

Au Bureau met le cap sur l’Irlande

Alan Geeam ouvre Qasti

Alan Geeam ouvre Qasti

Plus d'articles