Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Ladurée récompensée d'un "prix de l'innovation végane"

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Ladurée récompensée d'un

C'est un événement gastronomique que l'on attendait depuis longtemps : Ladurée lance deux versions entièrement véganes de ses célèbres macarons. Pour remercier l'entreprise de ce lancement qui s'accorde à l'air du temps et au désir des consommateurs de s'alimenter de manière plus éthique, PETA lui décerne un « prix de l'innovation végane ».

Ladurée décline ce classique de la pâtisserie française en deux saveurs : le macaron chocolat pure origine Pérou et le macaron caramel à la noix de coco, le tout sans œufs ni lait, bien évidemment. Novateurs et gourmands, ces produits ont ainsi l'avantage d'épargner aux poules et aux vaches l'exploitation cruelle qui leur est réservée dans les industries de l'œuf et du lait.


 

Ces friandises raffinées contiennent à la place du lait de millet, d'amande et de noisette et un beurre végétal à base d'huile de coco, de tournesol et de lait de soja.

« L'avenir sera végétal, et l'avenir se dessine dès aujourd'hui », déclare la maison, et en effet, la demande pour des produits végans est en plein essor. C'est un mouvement qui continue de prendre de l'ampleur, puisqu'il est estimé que la valeur du marché alimentaire végétalien dans le monde devrait atteindre environ 21,5 milliards d'’euros d'ici 2026.

« PETA se réjouit du lancement de macarons végans par Ladurée, qui a bien compris que l'heure est à l'innovation culinaire éthique », déclare Mathilde Dorbessan, chargée des relations auprès des entreprises. « Nous sommes ravis de récompenser l'entreprise pour son engagement à répondre à la demande des nombreux consommateurs qui souhaitent aujourd'hui se régaler de mets végans et savoureux. »

PETA – dont la devise dit notamment que « les animaux ne nous appartiennent pas et [que] nous n'avons pas à les utiliser pour notre nourriture » – rappelle que pour obtenir le lait, des vaches sont inséminées de force et à répétition et se font retirer chacun de leurs veaux, une séparation déchirante. Les poules exploitées pour leurs œufs sont ébecquées, vivent souvent à l'étroit dans des conditions insalubres et sont tuées de manière terrifiante à l'abattoir lorsque leur production d'œufs n'est plus jugée assez rentable. Par ailleurs, tous les poussins mâles – inutiles à l'industrie – sont étouffés, gazés ou broyés vivants.

 

 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Le groupe Upfield lance en France ses alternatives à la crème

Le groupe Upfield lance en France ses alternatives à la crème

  Le groupe Upfield annonce le lancement en France de la marque Flora Professional, une gamme végétale alternative à la crème, à destination des professionnels de la restauration. Sans allergène,[…]

Nossa Fruits se lance dans la vente en ligne

Nossa Fruits se lance dans la vente en ligne

Traiteur de Paris décline son Moelleux en version caramel

Traiteur de Paris décline son Moelleux en version caramel

Alpina Savoie étoffe son offre vers la restauration collective

Alpina Savoie étoffe son offre vers la restauration collective

Plus d'articles