La volaille française en ordre de bataille pour reprendre des parts en RHD

YANNICK NODIN

Sujets relatifs :

,
La volaille française en ordre de bataille pour reprendre des parts en RHD

© Matthew Henry

Après l’Umih, voici l’interprofession française de la volaille de chair, quelque 6,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires en sortie abattoirs, à saluer la publication du décret obligeant les professionnels de la Restauration Hors Domicile à indiquer l’origine française de toutes leurs viandes, y compris de la volaille, à partir du 1er mars. « Il s’agit d’une victoire pour la filière, mobilisée pour lutter contre la concurrence sauvage des importations à bas coût », souligne l’Anvol dans son communiqué. Au 1er semestre 2021, 46 % des poulets consommés en France provenaient de l’étranger. Une proportion qui grimpe jusqu’à près de 80 % lorsqu’il s’agit des approvisionnements des établissements de restauration.

L’Interprofession espère que les restaurateurs appliqueront rigoureusement et dans les meilleurs délais cette nouvelle mesure d’étiquetage afin de contribuer à mettre en valeur le savoir-faire des professionnels de la Volaille Française. Outre la diversité de ses espèces, la filière française est n°1 des élevages en extérieur en Europe avec 20 % de volailles élevées en plein air, contre maximum 5 % dans les pays voisins. Et ne cache pas son impatience à voir cette obligation d’identification de l’origine française des viandes en RHD s’étendre aux viandes transformées et élaborées. Le décret est en effet limité aux viandes fraîches réfrigérées, surgelées ou congelées.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02
dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

05
dé - Paris
CONGRÈS RHD 2022

Fidélité, ancrage territorial, expérience…quelles redéfinitions de l’écosystème de la RHD

Nous vous recommandons

L'Ania, l'association des industries alimentaires, s'inquiète

L'Ania, l'association des industries alimentaires, s'inquiète

« On pédale beaucoup sans savoir où on va », a résumé Jean-Philippe André, lors de la conférence de presse de rentrée de l’Association nationale des industries alimentaires (Ania) dont il est le président. D'après les données...

29/09/2022 |
L’upcycling des containers est en train de prendre en restauration

L’upcycling des containers est en train de prendre en restauration

Marie-Odile Fondeur, directrice de la Fondation pour la cuisine durable by Olivier Ginon

Interview

Marie-Odile Fondeur, directrice de la Fondation pour la cuisine durable by Olivier Ginon

Bun’s Baker joue la carte de la boulangerie artisanale BtoB

Bun’s Baker joue la carte de la boulangerie artisanale BtoB

Plus d'articles