abonné

La traditionnelle, moteur du marché

Paul Fedèle
La traditionnelle, moteur du marché

Évolution mensuelle de l'activité par segment (Indices bruts M-12/M. Services aux particuliers) en volume brut et en valeur brute Mars 2007/Mars 2006

©

Pour la première fois depuis des mois, voire quelques années, c'est la restauration traditionnelle qui réalise, au mois de mars, les meilleures performances des segments de la restauration de notre échantillon. Avec + 6,64 % en volume et + 9,15 % en valeur, elle coiffe même la restauration rapide en volume, elle-même en bonne forme sur ce mois, et termine le premier trimestre sur un gain de près de 3 points comparé aux trois premiers mois de 2006. Philippe Labbé, président du directoire de Courtepaille, attribue ces bons chiffres de la restauration rapide non seulement à la bonne santé du secteur mais aussi à un excellent mois de mars. Ce dernier a bénéficié, sur la première quinzaine, de la fin des vacances scolaires de deux académies et des flux migratoires associés, mais aussi et surtout de cinq samedis. Un jour de week-end fort en termes de fréquentation. Il note aussi une bonne évolution du mix-produit et du ticket moyen tiré par de bonnes ventes et une légère réévaluation des prix.

Pour la première fois depuis des mois, voire quelques années, c'est la restauration traditionnelle qui réalise, au mois de mars, les meilleures performances des segments de la restauration de notre échantillon. Avec + 6,64 % en volume et + 9,15 % en valeur,[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?