abonné

La Tavola, ambassadrice de l'Italie gourmande

Patricia Cecconello
La Tavola, ambassadrice de l'Italie gourmande

Mehdi Corthier, 37 ans, a travaillé, entre autres, au Jules Verne (Paris VIIe) et à La Table d'Anvers (Paris IXe) avant de prendre, en 1998, la direction des cuisines du Sofitel Paris La Défense comprenant les enseignes, Les Deux Arcs et Le Botanic.

© Photos : DR

Imaginative et raffinée, cette table met à l'honneur les terroirs de l'Italie à travers un kaléidoscope de recettes. Les spécialités locales sont transposées de façon originale et subtile par le chef Mehdi Corthier. Une adresse à suivre...

vec sa cuisine ensoleillée et imaginative, revisitant la tradition italienne dans un style contemporain, La Tavola ne manque ni de style, ni d'inspiration. Succédant au restaurant Les Deux Arcs, cette table gastronomique, inaugurée en septembre dernier, déploie un festival de saveurs, de couleurs et d'arômes à travers des recettes originales imaginées par le chef, Mehdi Corthier. Celui-ci a parcouru pendant trois mois la péninsule pour y dénicher des produits authentiques et s'imprégner des différentes cultures gastronomiques régionales.

De retour en France, il a élaboré une carte faisant la part belle aux spécialités locales tout en leur apportant une touche originale. Si les pâtes, le risotto et la charcuterie demeurent emblématiques de la gastronomie transalpine, celle-ci décline aussi avec talent les viandes blanches et rouges, les poissons et les fruits de mer ou encore les volailles avec des accompagnements variés à base de légumes. « Je voulais retranscrire cette variété en gardant une tonalité authentique, à travers les produits de terroir, tout en m'adaptant au goût français. L'expérience m'a démontré, en effet, que la transposition littérale de préparations typiques telles que le chou-fleur au vin rouge et aux anchois ou encore les cocos barlotti déconcertent la clientèle hexagonale. »

Quelques touches d'exotisme

Le chef a donc élaboré ses propres créations, avec le concours de Sébastien Remy, second du restaurant Il Cortile. La rubrique « hors d'oeuvre » comporte six propositions, jouant sur un large registre d'associations. La noix de jambon de Culatello, ciabatta toastée, marmelade de figue au poivre ou encore le minestrone de petits légumes verts au basilic demeurent dans une tonalité classique, tandis que le poulpe de roche à la livornèse ou l'espadon fumé, orange et copeaux de fenouil apportent une note plus exotique. De même, les six plats à base de viandes et poissons, offrent des combinaisons inédites, autour de produits d'origine, à l'instar du thon rouge épicé, légumes marinés croquants et acidulés ou du canon d'agneau à la broche, châtaignes parfumées au romarin, blettes et girolles. Les pâtes[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02
dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

05
dé - Paris
CONGRÈS RHD 2022

Fidélité, ancrage territorial, expérience…quelles redéfinitions de l’écosystème de la RHD