informations et solutions pour restauration collective commerciale et snacking

espace

abonné

La restauration rapide signe l'accord au titre du pacte de responsabilité

Publié le

| |

La restauration rapide signe l'accord au titre du pacte de responsabilité

© snarr

Après plusieurs semaines de négociations entre le SNARR et ses partenaires sociaux, un texte a été proposé à la signature lors de la Commission Mixte Paritaire qui s'est tenue le 12 janvier 2015. Aujourd'hui, trois organisations syndicales de salariés (CFTC, Fédération des services CFDT, INOVA CFE/CGC) ont apposé leur signature au bas de cet accord et se félicite de cette issue qui traduit, d'une part la qualité du dialogue social dans la branche de la restauration rapide, d'autre part les avancées significatives qui découlent de cet accord en matière d'emploi et de formation.

 

 

Cet accord s'inscrit parfaitement dans la démarche souhaitée par les pouvoirs publics dans le cadre de la mise en œuvre du pacte de responsabilité.

En matière d'emploi l'accent est mis sur le recours privilégié aux embauches en contrat à durée indéterminée avec un objectif de 50 000 pour 2015 auxquels viendront s'ajouter 3 500 emplois nets nouveaux.

Afin de pérenniser ces contrats de travail, un parcours d'intégration permettant aux nouveaux salariés de développer leurs connaissances de l'entreprise et de favoriser l'acquisition des compétences sera mis en place.

 

Un effort particulier portera sur l'intégration des jeunes par la mise en place d'un « référent » qui les aidera dans leur formation.

Une attention toute particulière sera portée également vis-à-vis des séniors avec une campagne de communication sur les métiers, le but étant d'atteindre en deux ans 10% de séniors dans la branche.

 

En matière de formation, les parties sont convenues de promouvoir l'alternance afin de porter à 1,2% le nombre d'apprentis en étroite collaboration avec les CFA.

Les relations avec les enseignants seront développées pour leur faire connaître l'éventail des métiers offerts par la restauration rapide.

 

Enfin, l'employabilité, la validation des acquis de l'expérience, et les parcours de professionnalisation seront favorisés pour mettre la mobilité externe pour ceux qui souhaiteraient donner une nouvelle orientation à leur carrière professionnelle, et ce, en liaison avec l'OPCA

Réagissez à cet article

*Informations obligatoires

Donnez votre avis

 

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus