Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

La restauration moderne tire le marché

La rédaction de Néorestauration
D'après l'analyse du groupe NPD, présentée notamment à l'occasion de la journée GECO du 24 novembre dernier, les nouvelles formes de restauration constituent le segment le plus actif du marché de la restauration en France.
Les boulangeries, sandwicheries, stations-service, restaurants de gares, d'aéroports, de magasins, etc. font partie des circuits qui multiplient les occasions de consommation  transformant ainsi en profondeur le paysage sectoriel. Avec un ticket moyen nettement inférieur, la restauration moderne représente, en valeur, ¼ de la restauration traditionnelle (restaurants, cafés brasseries etc.) pour ¾ de la fréquentation. Effectivement les consommateurs « initiés »  y ont recours de façon exponentielle et à une fréquence élevée mais, selon NPD, il reste difficile de convertir de nouveaux consommateurs. En effet, les habitudes de consommation et l'aspect culturel de la gastronomie sont encore fortement ancrées : 37,50% des personnes interrogées ont eu au moins une fois recours dans le mois à la restauration moderne contre 52,40 % pour la restauration dite traditionnelle.

Pourtant il serait erroné de positionner les deux types de restauration comme concurrentes : elles sont en fait complémentaires, puisque le convive choisit en fonction de son occasion de consommation. Les consommateurs ont recours à cette nouvelle forme de restauration essentiellement  en dehors des heures classiques de repas et en semaine. Par ailleurs, la restauration moderne est avant tout nomade (c'est-à-dire vente à emporter pour être consommée dans la rue ou sur le lieu de travail etc.). Son choix est motivé, soit pendant les heures de repas par un soucis de commodité et/ou d'optimisation du temps libre, soit en dehors des repas par «une envie impulsive ».  Par conséquent, il s'agit d'un segment de marché qui dispose d'un grand avenir et d'un potentiel de développement non négligeable. En effet, la force de cette nouvelle forme de consommation réside dans sa facilité d'accès (nombreux points de vente), son prix réduit, le gain de temps qu'elle constitue pour le consommateur et la diversité des opportunités de vente (petit déjeuner, en-cas, déjeuner, goûter, etc.)

En cumulant 57, 8% des visites, les boulangeries et les sandwicheries arrivent en tête de la restauration moderne. Cependant, il est important de constater que 28 % des visites  sont réalisées dans des lieux  où la restauration n'est que l'activité secondaire, tels les magasins ou encore les stations-service. Cette tendance semble prendre de l'ampleur avec la diversification et la professionnalisation de l'offre dans cette catégorie d'établissement.

Selon Christine Tartanson, directrice de la division FoodService France chez  NPD Group: « Le principal défi de la restauration moderne sera de développer et de diversifier sa base de clientèle, et plus particulièrement sur le créneau du déjeuner en semaine. Cependant elle devra compter avec la restauration collective, présente essentiellement sur ce créneau, à des prix très attractifs. En effet, combinant en partie les avantages de la restauration traditionnelle et de la restauration moderne, la restauration collective concentre 30% de la fréquentation du déjeuner en semaine. »




Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Quel modèle de restauration à l’horizon 2022

Nous vous recommandons

"Entreprises Performantes et responsables. C’est possible !"

"Entreprises Performantes et responsables. C’est possible !"

  Parution de l’ouvrage « Entreprises Performantes et responsables. C’est Possible! », le retour d'expérience de 200 entreprises évaluées AFAQ 26000 par Florence Meaux et Alain Jounot En[…]

Le Must de la bonne cuisine, par Éric Frechon

Le Must de la bonne cuisine, par Éric Frechon

Aujourd'hui, je cuisine végétarien !

Aujourd'hui, je cuisine végétarien !

Le vin pour tous

Le vin pour tous

Plus d'articles