informations et solutions pour restauration collective commerciale et snacking

espace

abonné

La restauration gastronomique au Lutetia, c’est terminé

Publié le par

| |

Le chantier de rénovation de l’hôtel Lutetia, qui devrait débuter au 2e trimestre 2014, prévoit la suppression de la restauration gastronomique au sein de l’établissement.

 

Serge Gainsbourg venait s’y réfugier en voisin. L’hôtel Lutetia, qui incarne à lui seul le luxe discret de la rive gauche, teinté de germanopratisme, s’apprête à fermer ses portes pour trois ans. Un vaste chantier de rénovation, qui devrait débuter au deuxième trimestre 2014. Le projet, ambitieux, prévoit notamment de supprimer la restauration à caractère gastronomique, représentée actuellement au Lutetia par Le Paris et son chef, Philippe Renard, une étoile au Michelin. « La restauration coûte très cher, et elle va coûter encore plus cher avec l’augmentation du taux de TVA », justifie Jean-Luc Cousty, directeur du Lutetia. « 80 % de la restauration de nos clients s’effectue à l’extérieur de l’établissement, car notre clientèle est essentiellement composée de touristes. Par ailleurs, l’offre du quartier est pléthorique. Néanmoins, nous conservons la brasserie ainsi que le bar ».

Différence

La capacité de ces deux points de vente va être augmentée, pour passer à 240 places assises à la brasserie, soit 100 de plus qu’actuellement, et 200 places au bar, soit 70 places de plus. Une stratégie qui marque une nouvelle fois la différence de cet hôtel qui ne cherche en aucun cas à imiter les palaces de la rive droite, dont le restaurant gastronomique est souvent l’étendard. Pour le moment, l'établissement doit faire face à la grogne des salariés, inquiets pour leur avenir.

Donnez votre avis

 

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus