Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

La restauration commerciale reste fragile avant l’été

Sujets relatifs :

Selon le panel NPD CREST (panel de consommateurs interrogés 365 jours sur 365 sur leurs visites et leurs consommations en restauration hors foyer), le marché de la restauration commerciale en France a poursuivi au premier trimestre 2011 son amélioration entamée depuis le troisième trimestre 2010. La fréquentation sur le premier trimestre 2011 a ainsi connu une hausse de +1,9% par rapport à 2010. Pour rappel, l’année 2010 était en recul de 1,2% par rapport à 2009.
Christine Tartanson, Directrice de la division Foodservice de NPD Group, précise dans le communiqué de presse que  «La restauration commerciale se porte certes beaucoup mieux et a bénéficié de résultats positifs sur le premier trimestre 2011 mais le nombre de visites au restaurant n’a pas repris fortement depuis le coup d’arrêt porté fin 2008. A moyen terme, si la fréquentation au restaurant s’est bien redressée sur le déjeuner,  le redémarrage se fait plus lentement pour les visites du soir et les sorties entre amis et collègues.»  Elle poursuit en ajoutant:  « Autre bémol, la dépense moyenne par personnereste limitée avec un plateau moyen qui ne se valorise plus par rapport au 1er trimestre 2010».  En moyenne, dans le circuit de la restauration rapide, les Français ont dépensé 4,65 euros par visite pour 2,6 produits consommés au premier trimestre 2011 tandis que la dépense moyenne pour le service à table atteint 11,35 euros pour 3,5 articles consommés. Au total, la dépense moyenne tous circuits confondus n’a progressé que de 0,3% sur le premier trimestre de l’année malgré un nombre d’articles consommés par visite en hausse de  3,6%.
 
Concernant la baisse de la TVA, Christine Tartanson estime que " nous n’avons pas encore retrouvé le niveau de consommation d’avant la crise, la baisse de la TVA a sans doute atténué les baisses de fréquentation en France depuis juillet 2009. » De plus,  dans ce contexte de baisse de la TVA, les attentes prix des clients se sont renforcées alors même que le prix était devenu un critère fondamental pour les consommateurs depuis la crise. Si en 2008 seuls 8% des clients estimaient que le prix affectait leur choix du restaurant, aujourd’hui l’addition est devenue l’élément décisif pour 17% des consommateurs.
Ces attentes prix ne semblent pas faiblir avec l’arrivée de l’été, notamment pour la restauration avec service à table où le positionnement prix reste un critère essentiel de différentiation pour les clients en 2011.  En effet certains réflexes anti-crise semblent avoir perduré et incité les clients à consommer moins et moins souvent.  Les consommateurs  font des arbitrages non seulement entre certains moments de la journée, mais aussi dans leur assiette, par exemple en faisant l’impasse sur les desserts ou encore en étant plus attentifs aux boissons pour limiter l’addition. Ainsi au 1er trimestre 2011, on note au déjeuner un recul de -10% des prises de boissons chaudes, et sur tous les moments de la journée, une baisse de -5% des prises de desserts.  A l’approche de l’été l’enjeu est d’autant plus crucial pour les desserts glacés, les glaces représentant plus du tiers des desserts consommés à cette période. Reste à savoir si la saison 2011 sera favorable à la consommation et si les Français préféreront défier la chaleur et rester prudents sur leurs dépenses. Enfin, Christine Tartanson conclut: « Après deux ans de  fréquentation en recul, la restauration commerciale connaît enfin une reprise nette depuis le troisième trimestre 2010. Cependant, ce tableau reste à nuancer. Seule la restauration rapide progresse tandis que la restauration à table ne profite que d’une baisse moins marquée. Si le secteur a bénéficié d’un bon premier trimestre 2011, la consommation ne repart pas encore et les mois d’avril et de mai n’ont pas atteint les résultats escomptés. Les bons acquis du début de l’année  restent donc à consolider cet été. »

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Poule et Toque s’engage pour le Nutri-Score

Poule et Toque s’engage pour le Nutri-Score

Poule et Toque, 1ere marque de volaille sur le marché de la restauration à s’engager pour le Nutri-Score Lancée en septembre 2018 par SBV, POULE et TOQUE s’est imposée sur le marché de la RHD[…]

Des signaux encourageants sur les réservations en restauration assise, selon Zenchef

Des signaux encourageants sur les réservations en restauration assise, selon Zenchef

Nutella joue la carte du dessert solidaire

Nutella joue la carte du dessert solidaire

Flunch rouvre, et se transforme

Flunch rouvre, et se transforme

Plus d'articles