Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

abonné

LA RENTABILITÉ EN QUESTION

P.C.

Sujets relatifs :

LA RENTABILITÉ EN QUESTION

©

L'évolution à la hausse des investissements pèse sur la rentabilité des exploitations. Le montage financier des affaires se révèle donc complexe.

La franchise apparaît, à juste titre, comme un accélérateur de croissance pour les enseignes ; elle demande cependant beaucoup de rigueur, de la part du franchiseur comme du franchisé. Les paramètres qui concourent à la réussite des deux parties sont désormais bien identifiés, en particulier par les organismes bancaires qui suivent les dossiers : dynamique de l'enseigne, du concept, de l'organisation du réseau, motivation et implication du franchisé sans oublier la qualité de l'emplacement. Mais, en dépit du savoir-faire démontré par la plupart des opérateurs, qui sont aptes à présenter un solide historique sur leurs activités, le montage financier d'une affaire, ainsi que ses perspectives de rentabilité, n'en demeure pas moins complexe.

Une marge d'incertitude

Le poids des investissements initiaux pèse désormais plus lourd en raison de l'inflation de l'immobilier qui se répercute aussi bien sur les pas de porte que sur les baux commerciaux ou encore les terrains à bâtir. De plus, pour demeurer compétitifs et attractifs, les chaînes de restauration sont tenues de faire évoluer leurs concepts et leurs process, ce qui contribue à faire grimper le coût des aménagements et des équipements, dans des proportions plus ou moins grandes. « Nous sommes tenus d'innover afin de maintenir et de gagner des parts de marché, ce qui nous a conduit à imaginer une nouvelle génération de Mie câline, plus cossue et attrayante et, par conséquent, plus chère, reconnaît Patrice Clouet, directeur général. Aujourd'hui, l'investissement moyen pour une unité tourne entre 250 000 à 300 000 E, contre 200 000 à 250 000 E il y a cinq ans. L'apport personnel du franchisé qui était de 70 000 E initialement est donc passé à 100 000 E. »

Dans une configuration idéale, une unité modernisée contribue à stimuler les ventes, et donc à[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Exigences du mieux-manger : comment innover et développer vos offres

Nous vous recommandons

Une croissance frag ile

Une croissance frag ile

En 2007, la restauration européenne a poursuivi sur sa lancée de 2006 avec de belles performances dans la plupart des pays, dont la France et l'Allemagne. Mais la dégradation de l'environnement macroéconomique, au second semestre, a assombri[…]

01/05/2008 |
Face à un ralentissement de la demande

Face à un ralentissement de la demande

Un marché en proie à une crise structurelle

Un marché en proie à une crise structurelle

Une dynamique précaire

Une dynamique précaire

Plus d'articles