Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

La région Alsace crée une prime de reconversion pour les demandeurs d'emploi

La rédaction de Néorestauration

Sujets relatifs :

, ,
La région accorde une prime de 3 000 € aux chômeurs prêts à se reconvertir dans neuf métiers de la branche en déficit de recrutement.

Elle s'appelle Brigitte Barthel, elle est la première bénéficiaire de la prime de reconversion créée par la région Alsace. Ancienne demandeuse d'emploi et n'ayant jamais travaillé dans l'hôtellerie restauration, elle est aujourd'hui employée dans un restaurant de Sélestat, dans le cadre d'un contrat à durée indéterminée, pour un emploi à temps plein. Brigitte touchera sa prime de reconversion en deux tranches : de 1 000 € à l'issue de 3 mois d'emploi à temps plein dans l'établissement, puis de 2 000 € après 10 mois d'activité.

Afin de bien marquer leur intérêt pour ce dispositif cogéré, Adrien Zeller, président du conseil régional d'Alsace, et Marie-Danielle Nouzareth, directrice régionale de l'ANPE Alsace, avaient tenu à signer ensemble le 20 octobre dernier, auprès de Brigitte Barthel, cette première prime de reconversion professionnelle. Une prime doublement innovante. La région Alsace, selon le Conseil, serait en effet la première collectivité territoriale à avoir créé ce type d'aide à l'emploi, accordé de surcroît non à l'entreprise mais au salarié.

300 personnes pourraient être concernées

Cette prime de reconversion est réservée aux demandeurs d'emploi, jeunes ou adultes, n'ayant jamais travaillé dans les secteurs de l'hôtellerie restauration (et du BTP), et n'ayant pas suivi de formation initiale ou continue dans l'un de ces neufs métiers : aide de cuisine, serveur en restauration, cuisinier, employé d'étage, employé polyvalent de restauration, réceptionniste en établissement hôtelier, employé de café, bar-brasserie, chef de cuisine et maître d'hôtel. Les femmes en reprise d'activité non issues des secteurs concernés sont également bénéficiaires de cette prime.

Pour en bénéficier, le salarié devra être embauché à temps plein et dans le cadre d'un CDI ou d'un CDD d'un an minimum. Son entreprise employeur devra être localisée en Alsace et relever de l'un des secteurs de l'hôtellerie-restauration (immatriculée sous un code NAF 55), restauration collective et traiteurs organisateurs de réceptions inclus.

Ce dispositif fera l'objet d'une expérimentation sur trois ans. Estimant à environ à 1 000 personnes le nombre d'offres proposées dans les trois ans à venir dans l'un de ces neuf métiers, aujourd'hui en déficit de recrutement, la région espère attirer sur ces métiers entre un quart et un tiers de demandeurs d'emplois non qualifiés, qui bénéficieraient donc de la prime.

Pour d'autres informations sur la prime de reconversion professionnelle : www.cr-alsace.fr

jfvuillerme@neorestauration.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
26 sep - Paris
La RHD à l’heure du Healthy

Quels leviers pour relever les défis du mieux-manger ?

05 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Quelles solutions mettre en place pour la consommation de demain ?

Nous vous recommandons

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, a affirmé mardi sur RMC que le taux réduit de TVA en restauration demeurerait inchangé, en dépit de l'abandon de certaines niches fiscales. Selon Christine Lagarde, ce[…]

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les revenus des salariés

Les revenus des salariés

Les jeunes diplômés aspirent à un juste équilibre vie privée-vie professionnelle

Les jeunes diplômés aspirent à un juste équilibre vie privée-vie professionnelle

Plus d'articles