Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

abonné

La Meah « faciliteur » de projets

Dossier réalisé par Encarna Bravo

Sujets relatifs :

La Meah « faciliteur » de projets

LES ATTENTES DES ÉTABLISSEMENTS ENGAGÉS

© © Photolink/Getty Images

La réflexion menée par la Meah sur l'organisation de la restauration dans les établissements de santé a pour but d'améliorer la prestation en optimisant les coûts. Pour accompagner les hôpitaux et cliniques désireux de s'engager dans cette démarche, il existe plusieurs outils parmi lesquels le Guide des bonnes pratiques.

Lorsque, en avril 2004, le ministère de la Santé crée la Mission nationale d'expertise et d'audit hospitaliers (Meah) sur le thème de l'organisation de la restauration dans les hôpitaux et cliniques, l'objectif est d'en améliorer la qualité et l'efficience. Pour mener à bien cet ambitieux projet, il fallait des établissements volontaires, prêts à s'engager dans une démarche pour le moins novatrice dans le secteur de la restauration hospitalière. La première étape consistait à recueillir auprès de chaque établissement les données quantitatives afin de construire des indicateurs de qualité et de performances qui permettront de comparer les établissements en termes de qualité des prestations, d'efficience et de coûts. L'étape suivante visait à analyser et évaluer les organisations ainsi que la formulation de bonnes pratiques avant la mise en oeuvre de préconisations propres à chaque établissement. Les huit établissements retenus après appel à candidature ont alors bénéficié des services d'un cabinet de conseil sélectionné par la Meah.

Il est apparu que les axes d'attente des postulants portent principalement sur l'offre de la prestation, la gestion des commandes des repas, les approvisionnements, la fabrication, la distribution et le management (voir graphique).

9 mois pour changer

En mars 2006, un premier bilan révèle qu'il est envisageable de mettre en place des actions permettant d'obtenir des résultats concrets et rapides. « Le défi étant que 100 % des actions engagées soient opérationnelles dans un délai de 9 mois. L'idée était de chercher à remporter des petites victoires, rappelle Dominique Talandier, chargé de projet. Sur ce chantier, un grand nombre d'établissements se sont mobilisés en quelques semaines avec des objectifs précis tels que la réduction du jeûne nocturne, la lutte contre la dénutrition ou l'amélioration de la qualité gustative des aliments. »

Les résultats sont satisfaisants et un nouvel élan mobilise les équipes. En[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Une croissance frag ile

Une croissance frag ile

En 2007, la restauration européenne a poursuivi sur sa lancée de 2006 avec de belles performances dans la plupart des pays, dont la France et l'Allemagne. Mais la dégradation de l'environnement macroéconomique, au second semestre, a assombri[…]

01/05/2008 |
Bonne santé dans un climat difficile

Bonne santé dans un climat difficile

Nouvelle terre de plaisirs

Nouvelle terre de plaisirs

Face à un ralentissement de la demande

Face à un ralentissement de la demande

Plus d'articles