Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Dossier La gastronomie française sera-t-elle inscrite au patrimoine de l'humanité ?

Isabel Soubelet

Sujets relatifs :

, ,
Depuis la déclaration tonitruante du président de la République  Nicolas Sarkozy le 23 février dernier au Salon de l'Agriculture, de nombreux efforts sont concentrés afin de déposer auprès de l'Unesco une demande d'inscription de la gastronomie française au patrimoine culturel immatériel de l'humanité. Aujourd'hui la sénatrice Catherine Dumas (UMP-Paris) a présenté à la presse un rapport d'information intitulé « Les arts culinaires : patrimoine culturels de la France », dont la Commission des affaires culturelles du Sénat a adopté les conclusions à l'unanimité.
Afin d'établir son rapport, la sénatrice a auditionné une vingtaine de professionnels* adhérant ou non au projet. « Le but n'est pas de muséifier la gastronomie française mais bien de parler des arts culinaires, de leur transmission et de l'innovation du secteur. C'est un moyen d'ouvrir la voie à la reconnaissance des cultures culinaires. C'est un projet qui doit créer un élan mobilisateur et dont les Français doivent s'emparer », a-t-elle précisé. Et d'ajouter : « C'est une véritable démarche diplomatique. La France ne prétend pas montrer qu'elle est la meilleure gastronomie au monde mais plutôt qu'il existe un lien très fort entre les Français et leur gastronomie »...

Une démarche ambigüe
Concrètement, un certain nombre d'obstacles existent et notamment le champ même couvert par la définition de patrimoine culturel immatériel. Selon l'article 2 de la Convention, elle recouvre notament les « pratiques, représentations, expressions, connaissances et savoir-faire - ainsi que les instruments, objets et espaces culturels qui leur sont associés - que les communautés, les groupes et, le cas échéant, les individus reconnaissent comme faisant partie de leur patrimoine cultuel ». Or Chérif Khaznadar, le président de l'Assemblée générale des Etats partie à la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l'Unesco a décalré il y a quelques jours : « Il n'y a pas de catégorie à l'Unesco pour la gastronomie »... De quoi laisser perplexe. En attendant, la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires présidée par Jean-Robert Pitte, qui réunit chercheurs et universitaires, planche sur le dossier. Un dossier de candidature qui sera au mieux présenté d'ici le 30 août 2009. Et dont la validation, si elle est effective, interviendrait en 2010. Ce serait une grande première. En effet, à ce jour, aucune gastronomie n'a pour l'instant été inscrite au patrimoine immatériel de l'humanité, le Mexique ayant échoué dans sa requête en 2005. Pour retrouver le rapport et sa synthèse sur internet : www.senat.fr/noticerap/2007/r07-440-notice.html


* Liste des personnes auditionnées

Stéphane Blohorn, président des fromageries Androuët ; Gérard Cagna, chef cuisinier, conseiller à l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie ; Alexandre Cammas, cofondateur du mouvement Le Fooding ; Christian Delhaye, directeur[…]

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Quel modèle de restauration à l’horizon 2022