informations et solutions pour restauration collective commerciale et snacking

espace

abonné

La fierté d'un village

Publié le par

| | |

La fierté d'un village

BRAS LE SUQUET à LAGUIOLE

© Sylvie Humbert

Le malentendu est passager : depuis, le Suquet est devenu une table parmi les plus prisées, fierté d'un village, et acteur significatif de son économie.

La vue imprenable y a gardé sa puissance contemplative, l'architecture du restaurant sa modernité, mais le décor a aussi un peu vieilli.

 

« Depuis l'ouverture en 1992, certains éléments étaient restés tels quels, d'autres avaient été ajoutés au fil des années, explique Véronique Bras.Lorsque nous avons pris, en 2009, la suite de Ginette et Michel Bras, nous avons eu l'envie, avec Sébastien, d'y retrouver une unité, en restant dans l'épure et les fondamentaux de l'Aubrac. » Cinq ans après le passage de témoin, le projet prend un tour concret. Il sera conduit par l'architecte Thierry Chalaux, et les designers toulousains Hanika Perez et Brice Genre, en charge de sa direction artistique et de l'agencement.

 

Lorsqu'il a ouvert, le Suquet cassait les codes de la gastronomie : pas de noeud papillon pour le personnel en salle, des pieds de table apparents sous les nappes « juponnantes », le même couteau à chaque plat... Une mise en retrait des fioritures et du clinquant, que prolonge la rénovation. « L'identité de cette Maison repose sur la personnalité des Bras : leur rapport à leur territoire, un bon sens paysan, pragmatique et poétique. Nous avons voulu faire exister cela dans l'aménagement, en nous appuyant sur la qualité du paysage et de sa cuisine, précise Hanika Perez. Nous souhaitions manger dans un paysage. Tous les choix du projet tissent des liens entre le plateau et la cuisine par des objets simples, élégants ; et refusent ce qui pourrait altérer cette relation. »

 

Première incidence de ce design global sur l'architecture, avec des interventions discrètes et précises : verrière allégée de ses structures pour attirer l'oeil vers l'infini du plateau, lumière plus présente en taillant dans l'édifice. À l'intérieur, « faire entrer le paysage » passe aussi par un sol entièrement traité en parquet, mais pas seulement : « Cela va jusqu'aux tables, aux vases à fleurs en blocs de granit, à tous ces détails qui participent à l'idée d'être dans la nature. »

Réagissez à cet article

*Informations obligatoires

Donnez votre avis

 

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus