abonné

LA DYNAMIQUE EST BIEN ENGAGÉE

Dossier réalisé par Encarna Bravo
LA DYNAMIQUE EST BIEN ENGAGÉE

© © Patrick Leguennec

Al'heure du grand chantier entrepris par le secteur hospitalier, la restauration n'est pas en reste. Même si elle continue à être pointée du doigt par ses détracteurs qui l'accusent d'immobilisme, elle montre une réelle volonté de changer. Mais tout changer ne s'accomplit pas du jour au lendemain, surtout lorsqu'il s'agit de structures souvent très lourdes. C'est pourquoi, avant de s'engager dans des modifications profondes, réflexions, concertations et échanges sont indispensables entre les différentes équipes qui composent le personnel hospitalier. Car il serait périlleux de bouleverser des habitudes et des pratiques organisationnelles mises en place depuis longtemps.

Nombre d'établissements ont déjà planché sur la qualité de la restauration et sur le repas considéré comme partie des soins. Ils cherchent des pistes pour améliorer la prestation repas : de la rédaction des cahiers des charges à la distribution en passant par les approvisionnements et la production. Et sans perdre de vue ce qui est un objectif depuis plusieurs années : optimiser les coûts. Autrement dit faire mieux sans dépenser davantage en évitant le gaspillage. Les établissements de santé, petits ou grands, en régie directe ou sous-traités, sont déjà dans l'action.[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?