Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

La DA toujours pas autorisée à réintégrer l'école

La rédaction de Néorestauration
L'Assemblée nationale n'examinera pas l'amendement réautorisant les distributeurs automatiques sous conditions. Que fera le Sénat?

C'est encore raté... Les députés ont bouclé, vendredi 18 février, l'examen de l'ensemble du projet de loi sur « l'avenir de l'école ». Sans avoir examiné l'amendement de l'UMP Bernard Depierre, retenu ce vendredi là dans sa circonscription de la Côte-d'Or.

Narrée de source parlementaire, la petite histoire raconte que la collègue députée à qui Bernard Depierre avait confié cette tâche n'a pas été autorisée par le président de séance à « porter l'amendement » en séance publique, celle-ci ne faisant pas partie des 30 députés UMP signataires du dit amendement.

Le mistigri va donc être repassé au Sénat qui examinera le projet de loi sur l'école à partir de la mi-mars. Selon cette même source parlementaire, il est possible sinon probable qu'un sénateur UMP dépose un nouvel amendement.

En faire des « boîtes à mieux manger », « des machines diététiques »

Rappelons que l'amendement Depierre visait à n'interdire de DA à l'école que les « produits alimentaires manufacturés et les boissons avec ajouts de sucre ou d'édulcorants de synthèse, payants et accessibles aux élèves ». « La machine législative s'était emballée en interdisant tous les distributeurs (NDLR: dans l'article 30 de la loi de santé publique adoptée en août 2004), expliquait Bernard Depierre à ses collègues députés. Nous revenons aujourd'hui à la raison avec une adaptation des produits proposés. Cela montre aussi qu'une décision n'est jamais irrévocable.»

Bernard Depierre ne craint pas d'affirmer qu'avec cet amendement, les distributeurs automatiques, « après avoir probablement contribué à l'augmentation de l'obésité chez les jeunes, vont devenir des boites à mieux manger, en quelque sorte des machines diététiques. »

De cette réintroduction sous condition de la DA dans les établissements scolaires, que pensent l'Afssa, les médecins nutritionnistes, les professionnels de la restauration et de la distribution automatique? En supposant qu'un amendement DA retourne de nouveau au Sénat, n'est-il pas encore temps d'organiser un débat, des consultations, plutôt que de voter un texte à la sauvette?

jfvuillerme@neorestauration.com

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Quel modèle de restauration à l’horizon 2022

Nous vous recommandons

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, a affirmé mardi sur RMC que le taux réduit de TVA en restauration demeurerait inchangé, en dépit de l'abandon de certaines niches fiscales. Selon Christine Lagarde, ce[…]

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les revenus des salariés

Les revenus des salariés

Les jeunes diplômés aspirent à un juste équilibre vie privée-vie professionnelle

Les jeunes diplômés aspirent à un juste équilibre vie privée-vie professionnelle

Plus d'articles