La crise de plein fouet

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

La crise de plein fouet

© Butard Enescot

Et de monnaie sonnante et trébuchante, il est plus que jamais question. Depuis la crise financière de 2008, la profession a dû encaisser de nombreux coups. Elle s'est trouvée confrontée à une chute importante du nombre de prestations, autant du côté des entreprises que des particuliers.

Ces derniers repoussant projets de mariage ou de baptême, ou les calibrant avec des budgets à la baisse.

Mais pour les entreprises, qui représentent une très large majorité du chiffre d'affaires global des traiteurs, la donne a été encore plus radicale. Oubliées les magnifiques réceptions alors que la crise lamine les budgets dédiés aux actions de communication.

Les traiteurs se sont adaptés en proposant de nouveaux types de prestations, remplaçant les déjeuners par des petits déjeuners, et les dîners assis par des cocktails dînatoires.

Mais pas seulement. Si les exigences des clients et le contexte législatif étaient déjà complexes, la profession a vu toutes ces contraintes se durcir un peu plus ces dernières années.

Une situation que Nicolas Lecoeur, fondateur et dirigeant de Fleur de Mets, résume sans concession. « Notre métier est devenu de plus en plus exigeant, en termes de qualité, de créativité, de scénographie, et de RSE.

Sous quelles pressions ? Peu importe, elles sont multiples et se croisent les unes les autres. Le résultat, a contrario, nous le connaissons : nos coûts de production ont doublé en l'espace de dix ans, alors que les budgets qui nous sont alloués stagnent, voire baissent, à périmètre constant. »

Nous vous recommandons

Dernière ligne droite pour le concours Kikkoman

Dernière ligne droite pour le concours Kikkoman

La dernière épreuve aura lieu lundi 13 mars à l’école Ferrandi, où les finalistes s’affronteront pour remporter un voyage au Japon.Depuis près de trente ans, Kikkoman offre à des élèves de « bac pro » et de brevet...

Le Groupement des Hôtelleries & Restaurations de France (GHR) élit à sa tête Didier Chenet, président du GNI

Le Groupement des Hôtelleries & Restaurations de France (GHR) élit à sa tête Didier Chenet, président du GNI

Majorian a mis sur orbite Peace & Work, un label sur la qualité de vie au travail spécifique à l’hôtellerie-restauration

Majorian a mis sur orbite Peace & Work, un label sur la qualité de vie au travail spécifique à l’hôtellerie-restauration

L’édition 2023 du concours Fruit de Talent Andros Chef est lancée

L’édition 2023 du concours Fruit de Talent Andros Chef est lancée

Plus d'articles