Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Dossier

La crainte d'obstacles futurs

ARMAND CHAUVEL (à Barcelone)

Sujets relatifs :

, ,

«La situation économique est franchement mauvaise, mais nous avons fait un très bon exercice 2010 avec une croissance de presque 14 % », se félicite Juan Ignacio Perez, directeur général de Gasca, au Pays basque. Ce commentaire illustre la situation du marché espagnol : une économie embourbée dans une crise structurelle de longue durée (taux de chômage de 20 % et baisse du PIB de 0,6 % en 2010), mais des SRC qui, pour la plupart, tirent encore leur épingle du jeu. Pour combien de temps ? « Sauf changement de circonstances, nous allons vers des temps encore plus difficiles. La rentabilité du secteur s'en ressentira, et seules survivront les entreprises les mieux préparées », pronostique Antonio Llorens, le PDG d'Elior-Serunion.

Une inquiétude partagée par ses homologues. Entre les matières premières prêtes à repartir à la hausse après une année 2010 de relative modération, les retards de paiement des administrations, l'explosion des coûts salariaux et la guerre des prix engagée par certaines multinationales, le cocktail s'avère explosif.

L'impératif des échanges et du réseau

« Aujourd'hui, les clients ne sont pas en mesure d'accepter la répercussion de ces hausses. Il faut donc se serrer la ceinture, gérer au plus près, motiver à fond les équipes », explique José Maria Torrelles, directeur général d'Alessa, SRC familiale basée à Barcelone. Alessa a néanmoins augmenté ses ventes de 10 %, et Arcasa, autre entreprise catalane, de 14,8 %. Pour le directeur général de cette dernière, Artur Arqués, « l'époque que nous vivons est passionnante, car elle oblige à se réinventer ». Pour ce faire, Arcasa, qui réalise 75 % de son chiffre d'affaires dans la santé, travaille de plus en plus en réseau, y compris avec ses fournisseurs, rationalise le back-office et soigne énormément son service final. « Afin de ne pas être une mauvaise copie des multinationales et mieux leur résister, nous échangeons aussi notre expérience avec des SRC de même taille en Hollande ou en Italie », confie le directeur général.

La diversification semble une autre voie tentante. Au Pays basque, Gasca distribue depuis peu des repas à domicile à partir de sa cuisine centrale de Vitoria. La madrilène Mediterranea de Catering, tournée à 100 % vers la restauration hospitalière jusqu'en 2009, vend déjà 14 000 repas par jour dans des écoles d'Andalousie, de Murcie et de Madrid. Détenue à 70 % par la société de capital-risque Ibersuizas, elle construit actuellement deux cuisines centrales, à Madrid et à Séville, d'une capacité de 25 000 repas par jour.

« Notre savoir-faire en liaison froide hospitalière, où nous sommes leader, est très bien accueilli dans le secteur scolaire, de plus en plus préoccupé par les notions de diététique et de qualité », raconte le directeur de l'expansion, Javier Carracedo. En 2010, Mediterranea de Catering a même ouvert une filiale au Mexique, et prospecte d'autres marchés en Amérique latine. Ce qui ne veut pas dire que le marché national soit saturé, loin s'en faut. « Il reste beaucoup à faire en Espagne », affirme Artur Arqués, d'Arcasa.

À côté de la vingtaine d'opérateurs d'une taille raisonnable, il existe une multitude de petites SRC susceptibles de disparaître ou d'être absorbées dans les prochains mois. Le basque Auzo Lagun (marque commerciale Ausolan) devrait, par exemple, annoncer très prochainement une acquisition. Peut-être en Andalousie ou en Galice, deux régions pour lesquelles il ne cache pas son intérêt.

Juan Pablo Urruticoechea, directeur général de Sodexo Espagne

« La nécessité de rationaliser les coûts accélère la tendance à l'intégration de services : beaucoup de clients souhaitent une gestion globale pour améliorer leur productivité. »

Les chiffres

3,45 MDS E LA VALEUR DU MARCHÉ GLOBAL EN 2010 + 1,5 % TAUX DE CROISSANCE

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

SIAL 2016 : Découvrez le laboratoire des tendances alimentaires

Dossier

SIAL 2016 : Découvrez le laboratoire des tendances alimentaires

Le grand laboratoire des tendances alimentaires ouvre ses portes du 16 au 20 octobre. La nouvelle édition du Sial fait la part belle à la restauration, avec près d'un tiers des exposants présents et des produits[…]

Jeunes chefs : talents d’aujourd’hui, promesses de demain

Dossier

Jeunes chefs : talents d’aujourd’hui, promesses de demain

Ces concepts qui inspirent la planète food

Dossier

Ces concepts qui inspirent la planète food

Métissage culinaire : le voyage par l’assiette

Dossier

Métissage culinaire : le voyage par l’assiette

Plus d'articles