La carte Ticket Restaurant® avance

S. D.

Sujets relatifs :

,

Edenred France a de quoi se montrer satisfaite. Au début de l'été, soit près de trois mois après la mise sur orbite de sa carte prépayée Ticket Restaurant®, elle comptabilisait entre 50 000 et 55 000 porteurs, chiffre qui devrait grimper à 100 000 d'ici à la fin de l'année. « La dynamique se prolonge, d'autant que parmi les entreprises qui l'ont adoptée, figurent plus de 25 % de non-clients de Ticket Restaurant® », explique Laurent Delmas, DG d'Edenred France. Une bonne nouvelle pour l'entreprise, mais aussi pour les restaurateurs, qui voient s'agrandir l'assiette de détenteurs, alors que, globalement, « leur acceptation se passe très bien » eu égard au gain de temps et de trésorerie par rapport au titre papier. Et l'accord noué en septembre avec l'Umih devrait encore y contribuer, puisque 75 % des restaurateurs affiliés bénéficient d'une tarification plus faible sur la carte... Edenred France s'étant engagée sur la gratuité des commissions restaurateurs jusqu'au 30 septembre et au gel de ses commissions carte en 2015.

Un réseau privatif

L'entreprise planche aussi sur le développement technique de la carte, avec la mise en oeuvre d'une deuxième solution. Développée avec Conecs (qui rassemble Edenred et ses trois principaux concurrents), elle n'utilisera plus le réseau bancaire, mais un réseau privatif. Un pilote a été mené à Orléans auprès de 3 500 clients. « C'est un projet lourd, puisqu'il nécessite de paramétrer les terminaux », à l'objectif intéressant : éviter aux restaurateurs d'additionner les commissions bancaires et Edenred. En attendant, Edenred peaufine sa compétence. Poursuit son travail d'évangélisation. Et réfléchit à utiliser d'une autre manière sa plate-forme. « Les porteurs de carte consultent en moyenne leur solde 5 fois par mois. Nous pourrions utiliser cet espace comme outil de communication pour les restaurateurs : si un consommateur paie en moyenne 8 à 10 E, nous pourrions passer la publicité d'un établissement au ticket moyen approchant... Évidemment, nous demanderons l'accord préalable du salarié. »

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Monkey Market, le food court de GK Invest, prend position à la Défense

Monkey Market, le food court de GK Invest, prend position à la Défense

Autour de ses trois marques de streetfood asiatique, thaï pour Pitaya et Poke Thaï, indienne pour Anjha, GK Invest bâtit un premier food court asiatique dans le centre commercial Les Quatre-Temps à la Défense. Un prélude à un...

Arpège Paris se lance dans l’événementiel haut de gamme avec Maison. A

Arpège Paris se lance dans l’événementiel haut de gamme avec Maison. A

Tribune de Fréderic Leclef, directeur général délégué de Lyf - Comment faire revenir les clients au restaurant ?

Tribune

Tribune de Fréderic Leclef, directeur général délégué de Lyf - Comment faire revenir les clients au restaurant ?

Le recrutement en CHR post Covid, constat et solutions à court, moyen, long terme

Le recrutement en CHR post Covid, constat et solutions à court, moyen, long terme

Plus d'articles