informations et solutions pour restauration collective commerciale et snacking

espace

abonné

L'Umih se cherche toujours

Publié le par

Cinq mois après le putsch de Nantes, qui avait vu la présidence de Christine Pujol à la tête de l'Umih remise en cause par un groupe d'opposants, la rue d'Anjou est toujours agitée par un profond désordre.

Dernier épisode en date, une décision de justice datant de jeudi 15 avril par laquelle le juge des référés estime que les présidents de différentes branches et syndicats associés à l'Umih, opposants à Christine Pujol, n'avaient pas apporté la preuve qu'ils avaient reçu de leur organisation le pouvoir d'agir en justice. Plusieurs élus de l'Umih, le principal syndicat de l'hôtellerie-restauration, qui s'opposent à la présidente contestée Christine Pujol, ont donc été déboutés jeudi sur la forme, par le tribunal, de leur demande visant à étendre les pouvoirs de l'administrateur judiciaire.

Pour le moment, Christine Pujol a licencié deux des trois cadres, salariés permanents du syndicat. D'autres salariés sont en grève, et ont reçu le soutien des opposants. Dans ce contexte agité, il est possible que l'Umih ne retrouve pas un fonctionnement normal d'ici plusieurs mois.


Donnez votre avis

 

Vos événements et formations

02 avril 2019

Restauration & Santé

Paris

Tous les événements et formations

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus