informations et solutions pour restauration collective commerciale et snacking

espace

abonné

L'UMIH s'interroge sur Lundi de Pentecôte

Publié le par

L'Union des métiers de l'industrie hôtelière, UMIH, a pris acte de la volonté du gouvernement de supprimer le Lundi de la Pentecôte en tant que jour férié mais anticipe des répercussions néfastes pour les professionnels de la restauration et de l'hôtellerie.
En effet, cette mesure ne tient pas compte des spécificités régionales et ne prend pas en considération  le fait que le week-end de la Pentecôte est une période de forte activité pour le secteur CHR, estime le syndicat.
La décision du gouvernement semble plus embarrassante qu'inspirée pour un certains nombre d'observateurs. Ainsi, selon l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), cette ponction opérée sur les entreprises, dans une conjoncture déprimée, pourrait conduire à des destructions d'emplois. En effet, les entreprises, qui n'auront pas à gérer de commandes supplémentaires, chercheront à compenser les coûts salariaux par des gains de productivité. 30 000 postes pourraient ainsi disparaître.
Le parlement allemand, souvent cité en exemple, a, quant à lui, institué en 1994 une assurance dépendance afin d'assister les personnes âgées, financée par les cotisations sociales. Elle est donc supportée, à part égale, par les salariés et par les employeurs, ce qui a entraîné la suppression du « Jour des pénitences et des prières », qui était jusqu'alors férié.
pcecconello@neorestauration.com

 

Donnez votre avis

 

Vos événements et formations

02 avril 2019

Restauration & Santé

Paris

Tous les événements et formations

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus