L'Umih pose 10 questions à chaque postulant à la présidence

La rédaction de Néorestauration

Sujets relatifs :

Au cours d'une conférence de presse, l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih) a souhaité présenter son questionnaire adressé la veille aux candidats à la présidentielle afin que chacun d'eux se prononce et donne son avis sur l'avenir du secteur. Un questionnaire en dix points (voir ci-dessous), qui appelle à des réponses précises, et dont  l'organisation compte bien envoyer rapidement les réponses à son réseau via les 112 relais Umih. Le syndicat n'a pas manqué de souligner que si l'application du taux de 5,5 % aurait un coût brut de 2,2 Md€, il convient de lui déduire les aides à l'emploi (1,2 Md€ qui ne se justifieraient plus). Soit un coût qui tomberait à 1 Md€. Un solde, rappelle l'Umih, "qui serait rapidement compensé puisque la mesure permettrait la création de 40 000 emplois par an et pendant longtemps ».

1- Harmonisation du taux de TVA à 5,5%  :
-  Etes-vous pour ou contre l'unification du taux de TVA en restauration à 5,5% dès fin 2007, début 2008 ?
- Dès lors que la restauration constitue une activité locale non susceptible de provoquer des distorsions de concurrence entre Etats, êtes-vous prêt à défendre, dès le 2e semestre 2007, le droit de la France (comme les autres Etats) de fixer librement le taux de TVA réduit à la restauration conformément au principe de subsidiarité ?

2 - Un GIE, composé de représentants de nos organisations professionnelles, des consommateurs et des administrations, travaille actuellement à la modernisation nécessaire des normes du classement touristique des hôtels. Soutiendrez-vous les résultats de ses travaux au sein des instances européennes ?

3- Quotient-emploi : Allez-vous réformer la collecte des charges sociales pour les activités de main d'œuvre dans le secteur de l'hôtellerie-restauration ?

4- Appliquerez-vous une réglementation identique à toutes les formes d'hébergement touristique ?

5- Comptez-vous engager une réforme du dialogue social à partir d'une représentativité réelle des organisations syndicales patronales et salariales ?

6- Envisagez-vous la possibilité d'accorder certaines dérogations OU compensation dans le cadre de la loi anti-tabac pour les établissements situés en zone rurale et qui assurent un rôle d'aménagement du territoire, les établissements de nuit et frontaliers ?

7- Quelles mesures envisagez-vous pour faciliter la transmission de nos entreprises, en particulier en zone rurale ?

8- Etes-vous pour l'harmonisation des horaires d'ouverture et de fermeture des débits de boissons et des discothèques ?
Partagez-vous notre volonté d'obtenir un statut des discothèques, signe de la reconnaissance du monde de la nuit dans l'activité touristique de la France ?

9- Dans le cadre de la mise en place du permis d'exploitation êtes-vous prêt à remplacer le principe des fermetures administratives ?

10-Encouragerez-vous une information régulière sur nos métiers, notamment auprès des collégiens ?

Nous vous recommandons

Dernière ligne droite pour le concours Kikkoman

Dernière ligne droite pour le concours Kikkoman

La dernière épreuve aura lieu lundi 13 mars à l’école Ferrandi, où les finalistes s’affronteront pour remporter un voyage au Japon.Depuis près de trente ans, Kikkoman offre à des élèves de « bac pro » et de brevet...

Le Groupement des Hôtelleries & Restaurations de France (GHR) élit à sa tête Didier Chenet, président du GNI

Le Groupement des Hôtelleries & Restaurations de France (GHR) élit à sa tête Didier Chenet, président du GNI

Majorian a mis sur orbite Peace & Work, un label sur la qualité de vie au travail spécifique à l’hôtellerie-restauration

Majorian a mis sur orbite Peace & Work, un label sur la qualité de vie au travail spécifique à l’hôtellerie-restauration

L’édition 2023 du concours Fruit de Talent Andros Chef est lancée

L’édition 2023 du concours Fruit de Talent Andros Chef est lancée

Plus d'articles