Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

L'UMIH lance un mouvement de grève contre la TVA à 19,6 %

La rédaction de Néorestauration
Les adhérents de l'UMIH (Union des métiers de l'industrie hôtelière)s'insurgent contre la TVA à 19,6% et et diffèrent le reversement de cette taxe auprès de Bercy.
André Daguin, président de l' UMIH, avait annoncé lors du dernier congrès des actions fortes pour combattre le taux de TVA à 19,6 % qui frappe la restauration commerciale. En dépit des  actions juridiques menées par le syndicat professionnel devant le Conseil d'Etat et la Cour Européenne de Justice, qui ont condamné tous les deux la distorsion du régime de TVA auquel sont soumis les hôteliers-restaurateurs comme contraire au droit communautaire, le gouvernement continue de faire la sourde oreille. Aussi, la FNIH a décidé de mettre à profit la campagne électorale des présidentielles pour initier une action d'envergure. Elle invite ses adhérents à différer le paiement de la TVA à 19,6 % à l'administration fiscale en demandant, comme la loi l'autorise, un sursis de paiement leur permettant ainsi de ne verser dans l'immédiat qu'une TVA à 5,5%. L'UMIH entend conduire ce mouvement de protestation jusqu'à ce que les responsables politiques, qui ont en majorité pris position en faveur d'une baisse de la TVA, accordent leurs actes avec leurs promesses. Les professionnels espèrent que cette action d'éclat conduira à la révision du taux de TVA lors du vote du « collectif budgétaire » qui interviendra en juillet 2002.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Flunch sollicite l’ouverture d’une procédure de sauvegarde

Flunch sollicite l’ouverture d’une procédure de sauvegarde

Flunch, 227 restaurants dont 66 en franchise, annonce s’être placé sous la protection du Tribunal de Commerce de Lille, en demandant l’ouverture d’une procédure de sauvegarde. « La crise sanitaire[…]

Même -et surtout- pendant la Covid, une Saint-Valentin bonne à croquer

Même -et surtout- pendant la Covid, une Saint-Valentin bonne à croquer

Pertes d'exploitation: le Tribunal de Commerce de Paris penche de nouveau côté restaurateurs

Pertes d'exploitation: le Tribunal de Commerce de Paris penche de nouveau côté restaurateurs

Alexandre Mazzia, au sommet

Alexandre Mazzia, au sommet

Plus d'articles