Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

L'UMIH dénonce l'accord sur les salaires

Patricia Cecconello
L'organisation patronale, mécontente de l'accord co-signé par la FGTA-FO et la Fagiht, fait savoir qu'elle s'y opposera au plan juridique.
Signé de justesse par  la FGTA-FO et la Fagith lors de la commission  mixte paritaire du 20 décembre, l'accord sur une nouvelle grille de salaires a soulevé la colère de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH), organisation majoritaire du secteur. Celle-ci avait, cependant, proposé lors de la commission mixte paritaire de novembre, en accord avec le Synhorcat et le GNC, une grille réévaluée tout à fait comparable, mais en subordonnant sa ratification à l'entrée en vigueur de la TVA. Le dossier n'ayant pas avancé, à ce jour, à Bruxelles, l'UMIH bloque donc toute négociation sur la grille des salaires.

De son côté, la Fagiht (Fédération autonome générale de l'industrie hôtelière et touristique) n'avait posé aucune condition pour l'entrée en vigueur de la grille de salaires modernisée et a donc trouvé un terrain d'entente avec les syndicats de salariés. Toutefois, cette organisation, qui regroupe essentiellement, des entreprises saisonnières, possède un ancrage régional.
L'UMIH dénonce d'ailleurs la faible représentativité de la Fagith pour s'opposer à l'application de cet accord, par les voies juridiques. L'organisation patronale fait de la baisse de la TVA un préalable à toute négociation sur les salaires. Une position que les syndicats de salariés jugent excessive. " La grille revalorisée tient simplement compte de l'évolution des salaires sur le terrain. Il s'agit donc de faire preuve de bon sens ", estime José Castro, secrétaire général FO pour la branche, " aucune réévaluation n'était intervenue depuis 1997, il est donc indispensable de libeller une grille en euros".

Alors que l'UMIH, comme le Synhorcat, souhaitent donner une image valorisante des métiers CHR, notamment à travers la campagne de presse " Des métiers, un avenir", l'achoppement des négociations sur la grille des salaires va à l'encontre du but recherché. Un des handicaps du secteur à recruter des salariés provient, pour partie, du manque d'attractivité de ses rémunérations. En refusant, toute avancée sur ce point, les organisations patronales n'optent, peut être pas, pour la stratégie la plus avisée.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Levée de fonds record pour sunday, la solution de paiement spin-off des Big Mamma

Levée de fonds record pour sunday, la solution de paiement spin-off des Big Mamma

Rendre le commerce physique aussi simple et rapide que le digital. C’est avec cette idée en tête que Christine de Wendel (ex COO de Mano Mano), Victor Lugger et Tigrane Seydoux, les fondateurs de Big Mamma, viennent[…]

 Embauche des saisonniers d’été : la clarification du Gouvernement

Embauche des saisonniers d’été : la clarification du Gouvernement

Le Cordon Bleu Paris et l’Université Paris Dauphine-PSL s’associent sur un MBA

Le Cordon Bleu Paris et l’Université Paris Dauphine-PSL s’associent sur un MBA

 UMIH et UPSE : ensemble pour défendre leurs intérêts communs

UMIH et UPSE : ensemble pour défendre leurs intérêts communs

Plus d'articles