abonné

L'Udihr mise sur l'échange pour avancer

Encarna Bravo
L'Udihr mise sur l'échange pour avancer

Didier Girard, président de l'Udihr : « Il est fondamental de connaître le prix de revient de nos repas. »

© DR

Les ingénieurs de la restauration hospitalière ont mis à profit leurs assises pour présenter les résultats des différents dossiers en cours.

Deux fois par an, les ingénieurs hospitaliers en restauration se rencontrent pour échanger et débattre sur les sujets d'actualité. Cette année, c'est Pierre Lefebvre, du service restauration du centre hospitalier régional d'Orléans qui accueillait, les 13 et 14 mars dernier, ses confrères de l'Udihr. Au programme : la réorganisation des achats dans le secteur hospitalier public (achats restauration CHU et grands CH). L'occasion de faire travailler ensemble différents experts techniques dans le domaine alimentaire et nutritionnel. Et de standardiser les critères techniques et les conditionnements, harmoniser les bonnes pratiques entre les établissements coordonnateurs et les adhérents en relais avec les entreprises agroalimentaires. Les ingénieurs présents ont insisté sur la nécessité de ne pas chercher à faire des économies budgétaires au détriment de la qualité des repas et surtout de maintenir l'objectif fixé à la pondération, 60 % pour la qualité et 40 % pour le prix. Il a ensuite été question du coût d'exploitation de la journée alimentaire. Tous les adhérents s'accordent à penser qu'il[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?