informations et solutions pour restauration collective commerciale et snacking

espace

abonné

L'industrie touristique mondiale tient le coup

Publié le par

Selon les déclarations du secrétaire général de l'Organisation mondiale du tourisme, Francesco Frangialli, l'industrie touristique mondiale souffre mais n'est pas sinistrée.

"Nous affrontons la première dépression du secteur en 20 ans, et la plus significative dans l'histoire du tourisme international depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale", a estimé Francesco Frangialli, secrétaire général de l'Organisation mondiale du tourisme, dans le cadre des Deuxièmes rencontres parlementaires sur le tourisme, organisées à Paris. Les causes sont liées, selon lui, aussi bien aux événements du 11 septembre 2001 qu'aux attentats de Djerba, Mombasi et Bali, mais aussi à la situation économique internationale.
Si les arrivées internationales de visiteurs ont décru en 2001 de 0,6 % à 694 millions, les résultats provisoires pour 2002, qui devraient être rendus publics dans quelques jours traduiraient le retour à une "croissance modérée". Les incidences de la crise sont inégales selon les catégories de destination touristique. Le tourisme d'affaires ou la croisière a pâti alors que le tourisme de proximité, rural ou social ont profité du report. Une analyse que l'étude de la Dresdner Bank, sur le tourisme allemand vient confirmer. En effet, en 2002, les Allemands ont réduit leurs dépenses pour des voyages à l'étranger pour la première fois depuis 20 ans, provoquant la première vraie crise de l'industrie touristique nationale, relève l'étude. Les voyagistes ont dû faire face à un recul de 6 à 9 % de leur CA et une baisse plus forte encore du nombre de clients. Les Allemands se seraient détournés des voyages en avion pour privilégier les pays voisins directs, notamment l'Autriche. L'Espagne, jusqu'alors destination favorite des Allemands, recule en deuxième place, derrière l'Italie. Arrivent ensuite l'Autriche, la France et la Suisse.
Francesco Frangialli a précisé que le processus de transformation de l'OMT, actuellement agence inter-gouvernementale, en institution spécialisée des Nations Unies, était en bonne voie.

Donnez votre avis

 

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus