L’hôtellerie parisienne sourit, la province plus morose

La rédaction de Néorestauration

Le baromètre BDO Hôtel & Tourisme d’octobre marque un contraste entre une hôtellerie parisienne qui termine un bon mois et une hôtellerie de province beaucoup plus mitigée.

Les hôtels de la capitale ont fait preuve d’un certain dynamisme au mois d’octobre. Somme toute moins marqué qu’en septembre, qui avait été un très bon cru, mais bon selon le cabinet BDO.
Tout le monde en profite avec une hausse des taux d’occupation. Les gros porteurs et les first classe enregistrent  un + 5 %, les autres quatre étoiles un + 7 %. La moyenne se situant autour de + 6 %. Les deux étoiles sont moins bien servis, à + 2 %, alors que le 3 étoiles supérieur affiche un recul de 2 %. Côté RevPar, c’est la flambée générale avec un gain de 5 % pour l’hôtellerie haut de gamme, 8 % pour le moyen de gamme dont + 12 % pour le 3 étoiles standard.
En province, la situation est plus mitigée avec une progression des RevPar de + 2 % pour les hôtels 4 étoiles, - 2 % pour les 3 étoiles et une stabilité côté 2 étoiles. C’est la hausse de + 5 % du TO pour les catégories supérieures qui permet de faire légèrement progresser les RevPar puisque le prix moyen perd 1 %. Côté 2 et 3 étoiles, en revanche, c’est la hausse du prix moyen de +2 % pour les 3 étoiles et + 5 % pour le 2 étoiles qui permet de limiter les dégâts, puisque ces catégories perdent respectivement – 5 % et – 4 % en TO.

pfedele@neorestauration.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02
dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

05
dé - Paris
CONGRÈS RHD 2022

Fidélité, ancrage territorial, expérience…quelles redéfinitions de l’écosystème de la RHD