L'extension de l'accord du 15 décembre toujours en stand-by

La rédaction de Néorestauration

Sujets relatifs :

Jeudi 28 janvier, les organisations patronales et les syndicats de salariés signataires ont redemandé au gouvernement l'extension de l'accord social signé le 15 décembre 2010 pour les CHR.

Les organisations patronales (Synhorcat, CPIH, Faghit) et les 5 syndicats du secteur (FO, CGT, CFE-CGC, CFDT, CFTC) ont écrit au Premier Ministre pour qualifier de « prétexte fallacieux » les arguments des deux organisations patronales qui s'opposent à l'accord, à savoir l'Umih et le GNC.

L'entrée en vigueur de l'accord dépend d'un décret du gouvernement, après avis d'une instance consultative, qui devait avoir lieu le 22 janvier et a été finalement reportée le 4 février.

Si cette réunion d'instance est maintenue, les augmentations de salaire et les primes liées à la baisse de la TVA pourraient entrer en vigueur le 1er mars. Didier Chenet, président du Synhorcat, a ajouté « Nous n'avons pas d'inquiétude. Le gouvernement s'est engagé à étendre l'accord ».



Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02
dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

05
dé - Paris
CONGRÈS RHD 2022

Fidélité, ancrage territorial, expérience…quelles redéfinitions de l’écosystème de la RHD

Nous vous recommandons

Marie-Odile Fondeur, directrice de la Fondation pour la cuisine durable by Olivier Ginon

Interview

Marie-Odile Fondeur, directrice de la Fondation pour la cuisine durable by Olivier Ginon

Quels sont les objectifs de la Fondation pour la cuisine durable by Olivier Ginon ?Le premier objectif est de travailler pour l'intérêt général. Elle n'a pas de but lucratif, le financement de nos actions étant assuré...

Sondage - Quel est l'impact pour vous de la hausse des prix de l'énergie ?

Sondage

Sondage - Quel est l'impact pour vous de la hausse des prix de l'énergie ?

« Ces Français qui ne veulent plus travailler » sont surtout des métiers terrains pour lesquels nous devons innover – Olivier Severyns, CEO de Snapshift

Tribune

« Ces Français qui ne veulent plus travailler » sont surtout des métiers terrains pour lesquels nous devons innover – Olivier Severyns, CEO de Snapshift

Top départ pour la troisième édition de Cuisinons pour Demain

Top départ pour la troisième édition de Cuisinons pour Demain

Plus d'articles